#MakeYourMark : de la cellulite, des vergetures mais surtout pas de retouche pour cette campagne publicitaire Missguided

Par
30 948
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Missguided a débarqué avec une nouvelle campagne ultra stylée et hyper body positive. Sans retouche, avec ou sans cellulite, neufs super-nanas dévoilent leur féminité à travers une senusalité affirmée, accentuée par leurs «défauts», le temps de quelques clichés qui donnent le sourire.

Missguided

La marque britannique Missguided fait partie des monstres de l'e-shop, et est parvenue à se faire une place de choix face à Asos, par exemple. Elle s'est toujours fait remarquer pour son moindre usage de Photoshop mais aussi pour la diversité de ses mannequins. Ainsi, elle a su donner un côté neuf à l'image de la marque. Des collections fraîches portées par des meufs fraîches parce que toutes différentes les unes des autres. Chez Missguided on ne fait pas dans la beauté universelle.

Et ce n'est pas la campagne #makeyourmark qui allait nous décevoir. Au contraire. Elle s'est emparée de tous les diktats de la mode et de la beauté et a pris soin de les écrabouiller. Elle a envoyé valser toutes les idées reçues sur ce qu'un corps «beau» suppose. Peau parfaite, vergetures inexistantes et cellulite...celluli quoi? Bref, elle donne à l'image du corps et de la peau de la femme une autre dimension. Par autre, comprenez réelle. Et ce n'est pas pour nous déplaire. La marque fait ici un bon en avant en laissant le bon vieux Photoshop de côté. Et c'est réussi.

Missguided

La marque a choisi neufs femmes, qui disposent toutes plus ou moins d'une certaine visibilité. Activistes body positive, blogueuses et influenceuses, artistes, elles ont toutes acceptées de poser pour insuffler un vent de solidarité féminine et encourager l'acceptation de soi. La perfection ? Missguided s'en «fout» parce que «ça n'existe pas». «On s'est investies d'une mission : vous inspirer, vous les BG (belles gosses) du monde entier, à vous aimer vous-même, pour vous-même, à assumer vos »défauts« et à ne pas chercher à atteindre ce que d'autres appellent perfection. La perfection OSEF, ça n'existe pas».

Afin d'encourager les femmes à s'accepter telles qu'elles sont, qu'importe leur complexe (car oui, tout le monde a des complexes) la marque lance un défi avec à la clé un bon d'achat d'une valeur de 100 euros sur l'ensemble de l'e-shop et des articles. Il suffit de poster une photo de ses vergetures sur Instagram.

Et parmi nos influenceuses françaises, l'une a répondu présente. En effet, Yseult chanteuse et auteure s'est empressée de partager cette nouvelle camapagne de publicité sur son compte Instagram en postant une très belle photo d'elle accompagnée d'une légende qui nous fait craquer. «Mon corps est un paradis depuis que j'ai appris à en prendre soin et à l'aimer sincèrement [...] Aujourd'hui, j'ai compris que mon corps est une plante et qu'il faut que j'en prenne soin au quotidien». Avec ce message positif, elle encourage les femmes à être fières de leurs imperfections.

Un combat juste et légitime qui n'exclut aucune femme. Une campagne publicitaie où les mannequins vous ressemblent, parce qu’elles aussi elles ont des jours avec et des jours sans. Un combat commun puisqu’il semblerait que même les hommes en aient ras le bol des femmes retouchées et ce n'est pas Kendrick Lamar - qui s'en est fait le combat le temps d'une punchline - , qui nous contredira puisqu'il est «so fuckin' sick and tired of the Photoshop», (marre et fatigué de Photoshop ndlr). «Montre-moi quelque chose de naturel comme l’afro de Richard Pryor, montre-moi quelque chose de naturel comme un cul avec des cicatrices». Cest lui qui le demande.


Du coup on dit bye-bye Photoshop et bonjour amour-propre. Tremble Photoshop, tremble !

Un cacatoès retire tous les pics anti-oiseaux d'un rebord en Australie et fait le buzz
Source : Refinery 29
Commentaires