Ce jeune SDF de 24 ans et sa chienne ont retrouvé un toit, grâce à la générosité d'une femme, émue par leur histoire

11Kpartages

À l’approche des fêtes, voici une belle histoire aux allures de conte de Noël qui redonne un peu foi en l’humanité !

Un jeune sans-abri âgé de 24 ans, qui vivait jusqu’à présent dans les rues de Montpellier (Hérault) avec son inséparable animal de compagnie, vient de retrouver un toit, à la faveur d’un immense élan de solidarité.

Tout a commencé jeudi dernier, le 10 décembre, lorsque « Pierrot de la Lune » - Pierre-Alain de son prénom - et sa chienne Bianca ont fait l’objet d’un article de nos confrères de Midi Libre, dans lequel le jeune homme décrivait sa situation difficile, confiant en avoir « marre de la rue ».

Mis à la porte du foyer qui l’hébergeait, il expliquait avoir enchaîné les galères et les structures d’hébergement depuis le décès de son père, quand il avait 11 ans.

Ne percevant que 400 euros par mois d’allocations chômage, Pierrot - originaire de l’Isère - semblait à bout.

Après des mois à la rue, Pierrot et sa chienne Bianca retrouvent un toit grâce à la générosité d'une bonne samaritaine 

Il ne le savait pas encore mais son témoignage poignant allait vite susciter une vive émotion et une magnifique vague de sympathie chez les lecteurs du quotidien montpelliérain.

Et parmi les personnes ayant été touchées par le sort de Pierrot, il y a Valérie, cheffe d’entreprise dans le bâtiment, qui n’a pas hésité à lui offrir une solution d’hébergement.

« J’ai lu l’article le matin, son histoire m’a touchée, je ne me suis pas posé beaucoup de questions, je l’ai contacté. Pourquoi ? Je ne sais pas vraiment. Peut-être parce que c’est la période des fêtes. J’ai un appartement que j’avais fait refaire en août, meublé et libre. J’ai la chance de gagner ma vie mais je n’ai le temps de rien… », a-t-elle ainsi expliqué au Midi Mibre.

Après la parution de l’article, Pierrot et Bianca se sont donc retrouvés le soir même dans leur nouvel appartement, après avoir rencontré Valérie.

« Quand Valérie m’a contacté, j’ai sauté sur l’occasion. J’ai abandonné mes duvets, pris le bus… », a pour sa part expliqué le jeune homme qui n’en attendait pas tant.

« C’est un duplex ! En bas, la salle à manger et la cuisine. En haut, une mezzanine, avec une chambre et une salle de bains. Franchement, quand elle m’a appelé, je croyais que c’était une blague. Et je ne pensais pas du tout que ce pourrait être un appart’ comme ça. Je l’en remercie énormément ! », a-t-il confié, encore incrédule, se réjouissant d’avoir « dormi comme un bébé », durant sa première nuit dans un lit et des draps secs.

Pour le moment, Valérie héberge gracieusement Pierrot mais les deux se sont mis d’accord pour un bail de 400 euros, à partir du mois de janvier.

Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, l’article a aussi permis à Pierrot de renouer des liens avec la famille de son papa, dont il n’avait plus de nouvelles depuis le décès de ce dernier.

Il devrait d’ailleurs passer les fêtes de fin d‘année chez sa tante Colette, en compagnie bien sûr de Bianca, qui a toujours été à ses côtés.

Source : Midi Libre
Plus d'articles
À lire aussi