Mort de Jacqueline Sauvage, symbole des victimes de violences conjugales, à 72 ans

21Kpartages

Elle était devenu le symbole de la lutte contre les violences conjugales. Jacqueline Sauvage est décédée à l’âge de 72 ans.

TF1

Publicité

L’affaire avait, à l’époque, très médiatisée. Victime de violences conjugales, Jacqueline Sauvage avait été condamnée à 10 ans de prison pour avoir tué son mari violent en 2012, de trois coups de fusil de chasse.

Sa condamnation en 2014, puis en appel en 2015, avait provoqué une immense mobilisation et avait transformé ce fait divers en véritable affaire d’Etat. À tel point que François Hollande avait décidé, en décembre 2016, de la gracier.

Jacqueline Sauvage était devenue le symbole des victimes de violences conjugales mais aussi du traitement de la justice française à leur égard.

Jacqueline Sauvage, symbole de la lutte contre les violences faites aux femmes

C’est son avocate, Me Nathalie Tomasini, qui a annoncé la nouvelletout en lui rendant hommage: «Jacqueline Sauvage a éveille les consciences, elle a marqué la société qui a enfin pu s’imagine ce que pouvaient vivre ses femmes dans le huis-clos familial. Elle a cristallisé les espoirs des victimes de violences conjugales. Sa résistance à mobilisé tout un pays (…) D’une certaine manière, Jacqueline Sauvage a fait avancer la lute contre les violences faites aux femmes».

Son histoire avait notamment inspiré un téléfilm dans lequel Jacqueline Sauvage était incarnée par Muriel Robin. Depuis sa libération, elle avait choisi de se faire discrète, loin des médias: «Elle était extrêmement fatiguée. Elle a voulu se recueillir auprès des siens, de ses filles, de ses petits-enfants. Elle a beaucoup souffert de la médiatisation, ça a été également très violent».

Jacqueline Sauvage est donc décédée à l’âge de 72 ans et sa famille n’a pas souhaité communiquer sur les raisons de son décès.

Plus d'articles