Né après 22 semaines de grossesse, ce bébé ne pesait que 300 grammes mais il a survécu

2 770partages
Bouton whatsapp

Un bébé grand prématuré a survécu en défiant tous les pronostics en Grande-Bretagne. C'est la belle histoire du jour.

Les bébés prématurés font partie de ce que l’on appelle les miracles de la vie ! Cat Gomez le sait mieux que quiconque. Cette mère de famille britannique a en effet mis au monde l’un des nourrissons les plus précoces de l’histoire du Royaume-Uni.

Son enfant est né à 22 semaines de grossesse et ne pesait que 300 grammes à la naissance, soit l’équivalent d’une… boîte de haricots.

Aujourd’hui âgé de presque 7 mois, le petit Oliver a enfin atteint un poids normal et les gens pensent qu’il s’agit d’un nouveau-né.

Mais ce petit bonhomme revient de loin, tant sa courte histoire a été jalonnée d’embûches.

Crédit photo : DR

Son bébé prématuré ne pesait que 300 g à la naissance, soit l’équivalent d’une boîte de haricots, mais il a survécu

À peine était-il venu au monde que les médecins se montraient pessimistes, d’autant que son frère jumeau Joseph, né à 12 minutes d’intervalles, n’avait survécu que quatre jours.

« Nous nous étions préparés au pire, mais Oliver était tellement combatif. Nous n’aurions pas pu être plus fiers », raconte sa maman au site Insider.

Cette dernière avait pourtant vécu une grossesse somme toute banale jusqu’au cinquième mois, lorsqu’elle est tombée malade, ce qui a précipité l’accouchement. Après lui avoir fait un scanner, les médecins ont expliqué à Cat et son mari que le sac amniotique pouvait avoir une fuite.

À ce stade, ces derniers ne se montraient guère optimistes et le décès prématuré du petit Joseph, survenu quelques jours plus tard, allait confirmer leurs craintes.

Admise en néonatalogie entretemps, Cat, inquiète, était dans l’expectative !

« Un spécialiste nous a dit que le taux de survie d’une grossesse unique née à 22 semaines était vraiment faible. Comme il s’agissait de jumeaux, les chances étaient pratiquement inexistantes », explique ainsi Cat, qui a pu compter sur le soutien indéfectible de son mari Tom.

Crédit photo : DR

Le 13 janvier dernier, Cat a donné naissance à ses jumeaux prématurés à l’hôpital Royal Preston dans le Lancashire.

C’est d’abord Oliver qui a pointé le bout de son nez, suivi par Joseph qui n’a malheureusement pas survécu.

« Les garçons ont été emmenés d’urgence aux soins intensifs dans des sacs en plastique pour les garder au chaud et à l’abri de l’humidité. J’avais besoin d’une opération car mon placenta ne se détachait pas et je saignais abondamment. Mais j’étais terrifiée à l’idée de ne pas avoir la chance de rencontrer les garçons vivants parce que j’étais au bloc », confie Cat.

Bien que plus petit, Oliver était le plus solide. Joseph en revanche souffrait d’une hémorragie cérébrale et les médecins ont expliqué à ses parents qu’il serait très gravement handicapé, en cas de survie.

Devant l’urgence de la situation, Cat et Tom ont alors pris la très lourde décision d’arrêter les soins de Joseph qui est donc décédé peu de temps après.

« Nous avons pu tenir Joseph dans nos bras pour la première et dernière fois. L’hôpital nous a envoyé une photographe et ils ont réussi à le placer dans la couveuse d’Oliver. Nous avons obtenu une photo d’eux se tenant la main », raconte ainsi Cat, non sans une certaine émotion.

Crédit photo : DR

Mais le deuil a progressivement laissé place au bonheur d’avoir Oliver qui, lui, a surmonté toutes les épreuves. Désormais, ce beau bébé de 7 mois est définitivement tiré d’affaire et vit normalement pour le grand bonheur de ses parents.

Source : Insider
Bouton whatsapp
Recevez le meilleur de l'actu de Demotivateur par mail !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter