Non, nous ne sommes pas dans Black Mirror : en Chine, les personnes mal notées n'auront plus le droit de prendre l'avion, ni le train

Par
1 837
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Le monde a eu peur en découvrant le système de notation des individus mis en scène dans l’épisode Nosedive de Black Mirror, impliquant des interactions sociales différentes, en fonction de la note de chacun. Le monde a eu doublement peur en apprenant que la Chine souhait réellement adopter ce système pour l’appliquer à sa population. Aujourd’hui, à en croire l'agence Reuters, nous faisons un pas de plus vers la dystopie, puisque le gouvernement chinois a annoncé limiter les déplacements en avion et en train des personnes avec une note estimée trop basse.

La Nanjing Road de Shanghaï, l'une des rues les plus fréquentées du monde, le 30 août 2009. Crédit photo : TonyV3112 / Shutterstock
Techniquement, la Chine a eu l’idée du système de notation de la population avant Black Mirror, puisqu’elle a commencé à y travailler en 2014, pour une instauration officielle à l’échelle de tout le pays en 2020. Est-ce quelque chose dont elle peut se vanter ? Nous vous laissons seuls juges.

Toujours est-il que tout comme dans la série de Charlie Brooker, chaque individu aura une note qui sera conditionnée par sa politesse, son casier judiciaire, sa situation financière… et ses opinions politiques ! Pour l’instant, ce système est plus ou moins testé sur les personnes endettées, qui représentent 7 millions de résidents chinois. Reuters rapportait en décembre 2017 :

« Les personnes figurant dans la liste noire des débiteurs peuvent voir leur accès restreint dans les hôtels de luxe ou la fréquentation de clubs de golf. Elles peuvent aussi rencontrer des difficultés pour inscrire leurs enfants dans des écoles huppées ou même effectuer des achats en ligne de produits de luxe, de billets d’avion et de train à grande vitesse ».

À partir du mois de mai, celles et ceux avec une note trop basse ne seront plus autorisés à voyager en train ou en avion ; un frein décisif à la liberté de déplacement de chacun. Le système de note sociale à venir en 2020 sera fondé sur un système de points pouvant être retirés en cas de comportements jugés inadaptés, comme fumer dans un lieu public, frauder dans le train, avertir de fausses attaques terroristes, ou encore présenter des excuses qui ne paraîtraient pas sincères.

Évidemment, des sanctions seront appliquées en fonction du nombre de points retirés, conditionnant la note de chacun, et réduisant plus ou moins ses droits humains. « L’avenir est radieux », utilisait ironiquement comme slogan Black Mirror pour sa troisième saison. Des termes qui semblent de plus en plus appropriés chaque jour.

VIDEO : Un père a fabriqué un cartable en plastique à son fils pour qu'il puisse aller à l'école
Source : Reuters
Chine Black mirror Avion Train Transport
Commentaires