La SPA enregistre un nouveau «triste» record d'abandons depuis le 1er juillet

Par
18 687
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Chaque été, les chiens et chats abandonnés s’entassent dans les centres SPA d’Ile-de-France, mais cette année c’est un nouveau « triste » record pour l’association, qui annonce des chiffres « catastrophiques » depuis début juillet.

Trois chiens par box et certains dorment dans des enclos sans toit, côté félin, les salles sont inondées de nouveaux pensionnaires. Comme chaque année, la Société protectrice des animaux (SPA), s’alarme du nombre croissant d’abandons pendant l’été, mais cette année les chiffres sont plus importants que les années précédentes.

Les refuges d'île de France n'ont plus de place et doivent faire face à l'arrivée continue, des animaux abandonnés pendant la période estivale. Crédits : Shutterstock/David Porras

Dans quatre des refuges d’Ile-de-France, Gennevilliers (Hauts-de-Seine), Orgeval (Yvelines), Vaux-le-Pénil (Seine-et-Marne) et Chamarande (Essonne), les défenseurs des animaux doivent faire face à l’explosion du nombre d’abandons depuis début juillet.

« Notre capacité d’accueil tourne normalement autour des 1 300 animaux sur l’ensemble de ces quatre refuges. Là, je viens d’avoir les chiffres, ils sont catastrophiques. Chaque été, nous avons le même problème, mais cette année c’est encore pire » s’alarme Nicolas Dumas, directeur général adjoint de la protection animale de la SPA, au Parisien.

Le manque de place est un problème récurrent à chaque saison estivale, mais cette année la Société de protectrice des animaux peine à trouver une solution. L’association héberge actuellement 650 chiens et 900 chats soit 1 550 animaux alors qu’elle possède 1 300 places.

Depuis le début de l’été, 175 chats et 90 chiens ont été déposés juste dans le centre de Gennevilliers. La SPA a enregistré une hausse de 20 % du nombre d’abandons de chats et une hausse de 6,5 % pour les chiens (entre 2015 et 2017) affirme le Parisien.

Même constat à Tourcoing où près de 67 chats ont été abandonnés depuis début juillet. Dans le Gers aussi plus de 108 chiens s'entassent dans le nouveau refuge du département. Les abandons se multiplient pour des raisons absurdes " Les gens sont de plus en plus irresponsables. Ils abandonnent des chiens sans cesse plus jeunes, ou pour le moindre motif. Toutes les raisons imaginables sont avancées : nouveau domicile, allergie, travail, mais toujours à la même période" se lamente la présidente de la SPA, Caroline Barbier devant l'hebdomadaire La Dépêche du Midi.

Des abandons en pleine canicule

Avec cette hausse des abandons, les associations de défense des animaux rappellent, chaque année que ce comportement est irresponsables et inamissible. Les propriétaires profitent de la période estivale « pour ne pas avoir à les placer en leur absence » et donc de les abandonner dans les centres de l’association.

En plus de l’aspect traumatisant de l’abandon pour l’animal, en cette période de forte chaleur les animaux vivent mal l'enfermement dans des box avec de nombreux autres pensionnaires.

« Les animaux souffrent de la chaleur comme nous. Pendant les épisodes de canicule, il faut surveiller les températures, les hydrater encore plus » affirme la SPA.

L’association multiplie les appels aux adoptants potentiels sur son site pour essayer de trouver les futurs maîtres de leurs pensionnaires. En effet, durant l’été certains refuges enregistrent plus d’une centaine d’appels par semaine de personnes souhaitant abandonner leurs animaux, mais très peu d’animaux sont adoptés.

"Malgré les campagnes de sensibilisation, on fait face à 100 000 abandons par an, dont 60 000 en été. Les chiffres ont baissé depuis 30 ans, mais ça reste inacceptable" argue Jean-François Legueulle le délégué général de la Fondation 30 millions d’amis.

Si vous cherchez un compagnon et que vous voulez faire une bonne action, n’hésitez pas à aller faire un tour sur le site de la SPA.

Le « violentomètre » permet aux couples de mesurer la violence dans leur relation
Source : Le Parisien
été Chien Chat Spa Animaux Adoption
Commentaires