Pris en flagrant délit de jet de déchets sur la voie publique, il paye 368 euros d'amende en vertu des « frais d'enlèvement »

Par
3 988
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Un automobiliste, coupable d’avoir jeté des ordures sur la voie publique, a récemment été contraint de payer une amende très salée dans une petite ville de l'Oise. Grand défenseur de l'environnement et à l'origine de cette sanction exemplaire, le maire de la commune n'en est pas à son coup d'essai !

Et on reparle de Christophe Dietrich ! Souvenez-vous, nous vous avons avions déjà présenté cet homme, maire de Laigneville (Oise), qui a de la suite dans les idées lorsqu’il s’agit de protéger l’environnement sur le territoire dont il a la charge.

Excédé de voir des déchets sur les trottoirs de sa commune, ce dernier avait en effet décidé voilà plusieurs années d’appliquer le principe du « retour à l’envoyeur », en sanctionnant financièrement les fautifs.

Et un automobiliste quelque peu indélicat vient d’en faire la douloureuse expérience. Pris la main dans le sac alors qu’il venait de jeter par la fenêtre de son véhicule ses emballages de fast food, celui-ci a ainsi été rattrapé par la patrouille.

« Si vous dégueulassez notre commune, nous dégueulasserons chez vous. »

Les faits remontent au mois de février. Après s’être arrêté dans Laigneville pour se procurer un repas à emporter auprès d’une chaîne de restauration rapide, l’homme se sustente au volant de sa fourgonnette puis jette ses détritus par dessus bord, avant de reprendre sa route comme si de rien n’était.

Mais manque de chance pour lui, des policiers municipaux qui intervenaient non loin de là assistent à la scène, comme le raconte Christophe Dietrich dans une vidéo publiée sur la page Facebook « Bien vivre à Laigneville ».

Également filmé par une caméra de vidéosurveillance, l’individu a pu être identifié assez facilement et devra verser une amende de 68 euros pour son incivilité, à laquelle s’ajouteront 300 euros.

Une sanction financière supplémentaire appliquée en vertu d’une délibération votée en conseil municipal au mois de janvier, laquelle stipule que tous les auteurs de dépôt sauvage d’ordures devront dorénavant s‘acquitter d’une amende correspondant à la facture des « frais d’enlèvement » des déchets.

Depuis qu’il a été élu maire de sa commune en 2014, Christophe Dietrich mène une véritable chasse aux sorcières contre les auteurs de dépôts sauvages d’ordures. Avec son idée novatrice du « retour à l'envoyeur », il applique une loi unique reposant sur le dicton suivant : « Si vous dégueulassez notre commune, nous dégueulasserons chez vous. ». Simple mais imparable !

Une politique parfois à la limite de la légalité mais qui fait ses preuves et qui a donné lieu en août dernier à une vidéo assez savoureuse, dans laquelle un camion à benne déversait des ordures devant le domicile d’un individu, coupable d’avoir jeté des déchets sur la voie publique.

Un plongeur convainc un bébé poulpe de lâcher son verre plastique en échange d'un coquillage
Oise Ordures Déchet Pollution
Commentaires