«On ne fait qu'une fois ce genre de découverte», quatre remarquables bustes gaulois trouvés en Bretagne

427partages

Quatre bustes gaulois enfouis au Ier siècle avant notre ère ont été découverts près de Saint Brieuc (Côtes-d’Armor), selon l'Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap).

Dans un premier temps, nous sommes tombés sur la base de la statue. On pensait qu'il s'agissait simplement d'un bloc de pierres brut. Mais lors de la fouille de la deuxième moitié, on s'est rendu compte que c'était une sculpture, très finement travaillée", a expliqué Stéphane Bourne, archéologue auprès de l'Inrap.

Cette première sculpture, haute de 40 cm, a été trouvée il y a trois semaines. “Sculptée dans la roche et portant un torque (un collier, ndlr) autour du cou, elle présente un visage d'homme à la chevelure et à la barbe soignées, ciselées avec détail”, a indiqué l’Inrap.

 crédit : Emmanuelle Collado/Inrap

Une pièce magnifique et très rare (…) ce sont des découvertes d’ordre national, voire international”, considère Yves Menez, conservateur régional de l’archéologie.

Les trois autres bustes, de taille similaire, ont été découverts le 22 octobre dans un puits comblé à la période gauloise et sont encore en cours d'investigation. “Souvent, les battements de nappe phréatique abîment de façon conséquente le matériel et là, non, tout a été extrêmement bien préservé", a expliqué Christophe Tardy, de la Cellule d'intervention des structures archéologiques profondes. Le puit abritait également "un remarquable seau en bois cerclé de bronze ouvragé".

crédit : Emmanuelle Collado/Inrap

Autrefois, ce lieu était, selon le communiqué, "l'espace résidentiel d'une ferme gauloise fondée au IVe siècle avant notre ère (...) De nombreux vestiges témoignent de l'évidente richesse des propriétaires".

"De telles découvertes sont particulièrement rares dans le cadre de fouilles permettant d'étudier le lieu même où elles ont été enfouies ou abandonnées", rappelle l'Inrap. Il existe en France seulement une vingtaine d’exemplaires de ce type de bustes.

 crédit : Stéphanie Hurtin/Inrap

C’est un grand jour pour l’archéologie française. Comme le rappelle Yves Ménez, conservateur régional en archéologie, "dans une vie d'archéologue, on ne fait qu'une fois ce genre de découverte".

Source : Inrap
Dernières news