Selon une étude, le fait d'oublier des détails prouve que vous êtes en bonne santé !

Par
11 634
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Ne pas se souvenir de certains détails est en fait un signe que votre cerveau est en bonne santé ! C’est le résultat auquel sont parvenus Blake Richards et Paul Frankland, deux chercheurs de l’université de Toronto au Canada, qui ont publié leur étude dans le journal Neuron, le 21 juin dernier.

Ils ont constaté lors de cette étude que la création de nouveaux neurones dans l’hippocampe (zone du cerveau qui joue un rôle central dans la mémoire) favoriserait l’oubli. Le professeur Blake Richards a déclaré : « Il est important que le cerveau oublie des détails inutiles et se concentre sur des choses qui vont aider à faire des choix dans le vrai monde ».

Crédit photo : Un jeune beau garçon tient sa tête dans sa main car il a oublié quelque chose / Shutterstock

Pour ceux qui s'inquiètent à force de perdre aux jeux de mémoires, Blake va vous rassurer : « Nous idéalisons toujours la personne qui gagne au trivial poursuit, mais ce qui rend utile la mémoire ce n’est pas d'être capable de se rappeler qui a gagné la Stanley Cup en 1972. Il s’agit de faire de vous une personne intelligente qui peut prendre des décisions en fonction des circonstances, et un des aspects principaux c’est de vous aider à le faire en étant apte à oublier des informations ».

Crédit photo : Nemo

Les chercheurs ont remarqué que les connexions synaptiques entre neurones s’affaiblissent intentionnellement, ce qui permet aux nouveaux neurones de réécrire par-dessus et de rendre les anciennes connexions plus difficiles d’accès ! La question est donc de savoir pourquoi notre cerveau prend du temps pour nous forcer à oublier ? Deux hypothèses ont été émises par les deux chercheurs.

Crédit photo : Blake Richards

La première serait que l’oubli nous permettrait de libérer de notre mémoire des choses dont nous n’avons pas besoin. La seconde concernerait le fait de généraliser les événements, ne se souvenir que des détails les plus importants pour nous aider à prendre de nouvelles décisions sans se soucier des petits éléments. Selon eux, la quantité d’oubli diffère de l’environnement dans lequel on se trouve. Ainsi, un espace dans lequel le changement est rapide favoriserait un rythme d’oubli plus rapide.

Alors bien entendu, ne plus se souvenir d’informations nécessaires à la vie de tous les jours peut signifier de sérieux problèmes, mais cette étude suggère qu’une certaine dose d’oubli peut vous rendre plus intelligent.

Source : Neuron
Commentaires