Au Parc Astérix, des militants perturbent un spectacle aquatique pour alerter sur le sort du dauphin Femke

Par
4 536
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Ce samedi 1er septembre, les visiteurs du Parc Astérix ont été la cible d’une prise de conscience réalisée par l’action d’une dizaine de militants de l’association One Voice.

Au delphinarium du parc, alors que se déroulait un spectacle aquatique, ils se sont placés dans les tribunes en brandissant, silencieusement, des pancartes appelant à sensibiliser le public au sort du dauphin Femke, une femelle âgée de 34 ans.

L’association réclame notamment « un sanctuaire » pour la dauphine, dont la dépression a été constatée par les militants, suite à la revente de sa progéniture âgée de 5 ans, Ekinox, il y a deux ans. Une version que ne partage pas du tout le Parc Astérix qui informe que Femke souffre du syndrome de Cushing, une affection rare liée à un excès d’hormones.

Dans un communiqué, le parc avait même indiqué qu’elle soignait la dauphine, par le biais d’ « un traitement personnalisé et évolutif » impliquant « cinq vétérinaires européens, spécialistes des mammifères marins et une équipe de 10 soigneurs expérimentés ».

Quoiqu’il en soit, Femke est devenue, malgré elle, un symbole de la lutte contre la captivité des animaux marins, elle qui a passé 25 ans dans un parc aux Pays-Bas avant d’être au Parc Astérix.

Pour les militants de One Voice, qui a publié un communiqué sur leur «action flash» la priorité était de sensibiliser le public qui va à ce genre de spectacles afin de trouver une issue favorable à Femke : « Cette fois, il s’agissait d’interpeller les spectateur. Les adultes ne doivent pas laisser penser aux enfants qu’il est naturel pour un cétacé de vivre l’essentiel voire l’intégralité de sa vie en captivité. Aucun animal sauvage ne peut être heureux dans ces conditions, l’état de Femke en est la triste preuve ».

Et comme tout action bénévole qui se respecte, une pétition, qui a déjà recueilli plus de 108 000 signatures, est en ligne réclamant le transfert de Femke vers un sanctuaire marin.

DIY : une palette en bois transformée en table basse
Source : One Voice
Dauphin
Commentaires