Il oublie 150 euros au distributeur... un SDF lui rapporte ses billets ! Ce sont parfois les plus démunis qui se montrent les plus généreux...

Par
68
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Bien souvent, ce sont ceux qui en possèdent le moins qui sont les plus généreux…. Et cette belle histoire, qui s’est produite près de Pau, dans le Sud-Ouest, en est bien la preuve !

Avouons-le, il nous est tous arrivé au moins une fois d’aller retirer de l’argent dans un distributeur automatique de billets, au pied duquel se trouvait un SDF. Rongé par la culpabilité, on feint alors d’ignorer celui qui se trouve assis juste à côté, en contemplant fixement l’écran de la machine, prenant garde à ne surtout pas dévier les yeux. On compose le code, et vite, on retire les billets en se retournant sans un regard, avant que l’homme de la rue nous interpelle.

C’est peut-être la pensée qui a traversé l’esprit de Michel, un habitant de Pau, lorsque ce jour-là il a dû retirer une somme de 150€ en argent liquide dans une banque automatique… mais tout ne s’est pas passé comme prévu.

Homme retirant de l'argent à un distributeur de billet, image d'illustration
@AP

« Monsieur ! Vous avez oublié ça ! »

Lorsque Michel compose son code, la carte ressort instantanément. « Pour moi, l’opération était refusée », raconte ce gestionnaire en ressources humaines de 51 ans.

Il se dirige alors vers le guichet physique de la banque pour effectuer son retrait… C’est là que Jacob, un SDF assis au pied du distributeur, intervient une première fois, expliquant à l’homme que le bureau de banque est fermé à cette heure.

Sans-abri au pied d'un distributeur de billets, image d'illustration
@REUTERS/Yves Herman


Michel quitte alors les lieux, en quête d’un nouveau distributeur. Mais le sans-abri, lui, entend un bruit caractéristique au-dessus de sa tête : les billets sont en train de sortir du distributeur, probablement à cause d'un bug de la machine ! Il se saisit aussitôt la liasse de billets d’une valeur de 150€, et court alors vers Michel en criant : « Monsieur, Monsieur, vous avez oublié ça ! »


« Il s'est ensuite rassis par terre sans rien attendre en retour. Moi-même, je ne sais pas si j'aurais réagi comme cela ! »

Une fois la liasse remise à son propriétaire, Jacob retourne se rasseoir. Michel est éberlué par ce réflexe, cette marque d’honnêteté dont bien des personnes, pourtant moins dans le besoin que ce sans-abri, n’auraient sans doute pas été capables.

« Par les temps qui courent, faire preuve d'une telle honnêteté me surprend », a raconté Michel à la République des Pyrénées, qui rapporte ce fait divers. « Moi-même je ne sais pas si j'aurais réagi comme cela. Lui, après m'avoir donné les billets, s'est rassis par terre sans rien attendre de moi ! »
Michel et Jacob devant le distributeur de La Poste de Pau à Bosquet-Gambetta.
@Repro PP


Bien entendu, Michel, très touché, l’a chaleureusement remercié pour sa franchise, et lui a donné un billet de 10 euros pour le remercier. Mais l’histoire ne s’arrête pas là : Les deux hommes discutent, et il fait plus ample connaissance avec ce ressortissant polonais vivant à Pau depuis 4 ans, sans les papiers adéquats.

Pour le remercier, Michel veut désormais aider Jacob à obtenir ses papiers pour qu’il puisse continuer à vivre en France, en interpellant le maire de Pau, François Bayrou, et en contactant diverses associations. En attendant, il passe régulièrement voir le SDF polonais pour s’assurer qu’il va bien et prendre de ses nouvelles…

VIDEO :
Commentaires