« Espace sans tabac » : dans ces villes françaises, il est interdit de fumer à l'extérieur, près des parcs et des écoles

En partenariat avec la Ligue contre le cancer, plusieurs villes de France ont décidé de créer des zones sans tabac, où il est interdit de fumer à l’extérieur.

La sixième édition du mois sans tabac a débuté le 1er novembre. À cette occasion, plusieurs villes de France ont décidé de rejoindre une action menée par la Ligue contre le cancer, en créant des espaces sans tabac, où il est interdit de fumer à l’extérieur.

Crédit photo : Radio France

C’est notamment le cas à Thionville, en Moselle, qui a été la première ville du Grand Est à créer ces zones sans tabac.

« La région Grand Est est la quatrième région qui compte le plus de fumeurs en France. Notre volonté est donc de dénormaliser l’usage du tabac pour éviter l’entrée des plus jeunes dans cette addiction, d’accompagner les fumeurs dans leur arrêt, mais également de lutter contre les effets néfastes du tabac sur l’environnement », a déclaré Pauline Patout, chargée de mission santé à Thionville.

D’autres villes de France ont également suivi cette démarche, comme à Carrières-sous-Poissy (Yvelines), à Pessac (près de Bordeaux), à Lyon et en région Lilloise. Au Grau-du-Roy, il est également interdit de fumer à l’extérieur dans neuf lieux, comme près des stades, des salles de sport, des médiathèques et des restaurants scolaires.

Des espaces sans tabac à l’extérieur

Crédit photo : Le Progrès / Maxppp

Ces zones, où il est interdit de fumer, sont signalées par des panneaux verts, qui comportent la signalétique « Espace sans tabac ». Dans chaque ville, on compte désormais une trentaine de zones sans tabac, comme aux abords des écoles maternelles et élémentaires, ainsi que dans les parcs.

« Certaines municipalités ont parfois été réticentes car elles avaient peur de perdre des électeurs. Mais progressivement elles changent d’avis, car il y a également un enjeu environnemental. Des zones sans tabac, c’est moins de pollution et moins de mégots à ramasser dans les rues », a affirmé Emmanuel Ricard, délégué prévention et promotion des dépistages à la Ligue contre le cancer.

En plus d’avoir un impact sur notre santé, le tabagisme nuit à l’environnement puisque chaque année, environ 30 milliards de mégots de cigarettes sont jetés dans l’espace public.

Lutter contre le tabagisme

Cette mesure a été mise en place par la Ligue contre le cancer, qui a créé le label « espaces sans tabac ». L’objectif premier de l’association est de lutter contre le tabagisme, et de protéger les enfants et les adolescents de la consommation de cigarettes. Pour cela, la Ligue contre le cancer aimerait que le gouvernement publie un décret interdisant de fumer aux abords de tous les établissements scolaires.

« Environ 200 000 adolescents commencent à fumer en France tous les ans. Prévenir l’entrée des enfants et adolescents dans le tabagisme implique de le dénormaliser, notamment dans les lieux d’enseignement qu’ils fréquentent quotidiennement », a indiqué la Ligue contre le cancer.

Crédit photo : Ligue contre le cancer

Selon un sondage réalisé par l'association, les habitants sont plutôt favorables à ces nouvelles mesures. 89% des Français sont d’accord avec l’interdiction de fumer dans les parcs et les jardins publics, et 86% sont favorables à la création d’espaces sans tabac près des établissements scolaires.

« Cette enquête révèle notamment une forte adhésion des jeunes adultes, qui sont 94% à soutenir la mise en place d’espaces sans tabac dans les parcs et jardins publics, et 90% aux abords des établissements scolaires », a déclaré la Ligue contre le cancer.

Source : Le Figaro