Pour stimuler la diversité, Mattel lance de nouvelles poupées Barbie vitiligo et sans cheveux

3 083partages

Mattel, le fabricant de jouets américains, continue d’élargir la gamme Fashionistas en lançant une nouvelle série de poupées Barbie sans poils et en vitiligo pour créer plus de diversités dans ses poupées.

L’entreprise américaine de fabrication de jouets n’en finit pas de créer des gammes aussi diverses les unes que les autres. Ce mardi, dans un communiqué, la marque a annoncé la sortie de nouveaux modèles de Barbie sans cheveux, et avec le vitiligo. Un choix qui s’inscrit dans « une vision multidimensionnelle de la beauté et de la mode » selon l’entreprise. Ces nouveaux modèles seront ajoutés dans la ligne des poupées Barbie Fashionistas.

Image Mattel

Le choix d’une Barbie avec le vitiligo ne s’est pas fait du jour au lendemain. Dans le communiqué de la firme, Mattel affirme qu’un prototype du jouet vitiligo était la publication la plus aimée de tous les temps sur la page Instagram de Barbie.

image Mattel

Pour le cas du Barbie sans cheveux, l’entreprise indique que ce sera un reflet pour les filles dans cette situation : « Si une fille subit une perte de cheveux pour une raison quelconque, elle peut se voir reflétée dans la ligne.»

Ces nouvelles Barbie viennent ainsi s’ajouter à une longue liste de poupées diverses que Mattel a mis sur le marché depuis la première création de la Barbie blonde aux yeux bleus.

L'année dernière, une poupée avec une jambe prothétique et une autre avec un fauteuil roulant ont rejoint la gamme Fashionistas. La société a d’ailleurs élargi sa gamme de poupées avec des membres prothétiques, ajoutant un autre modèle cette année à sa collection.

En 2019, les deux poupées Barbie Fashionista les plus vendues au Royaume-Uni étaient celles en fauteuil roulant, a indiqué la société. Pour plus d’inclusion de ses poupées au sein des religions et croyances, la société avait présenté la première Barbie à porter un hijab en 2017.

Depuis le lancement en 2015 de la ligne Barbie Fashionistas, on compte plus de 170 « poupées diverses » qui sont inscrites dans cette gamme. Auparavant, les poupées Barbie ont été critiquées pour avoir soutenu un idéal domestique mince et blanc.

Source : CNN
Plus d'articles
À lire aussi