Un restaurant fait payer une “participation énergie” à ses clients pour pallier la hausse des prix

Bouton whatsapp

Face à la hausse des prix de l’énergie, une chaîne de restaurants a trouvé un compromis qui ne manquera de vous faire réagir : elle a mis en place une «participation énergie» sur l’addition.

Ce n’est un secret pour personne : l’explosion des prix de l’énergie menace grandement le secteur de la restauration. Face à cette situation, une chaîne de restaurants a trouvé un moyen pour garder la tête hors de l’eau.

À voir aussi

Crédit Photo : Istock

En effet, cette dernière demande à ses clients de payer «une participation énergie» au moment de l’addition. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette démarche a surpris un grand nombre de clients, dont Frédéric.

Interrogé par nos confrères de RTL info, ce dernier se demande si cette «participation énergie» est légale : «Si oui, va-t-on bientôt ajouter sur l’addition la main d’œuvre et la gestion des déchets ? », a lancé l’auditeur.

Faire payer «une participation énergie» : une démarche légale ?

Nos confrères se sont donc rendus à Bruxelles pour rencontrer Michel De Bloos, l’administrateur délégué de la chaîne de restaurants concernée. Le restaurateur a révélé qu’une notice était distribuée aux clients dès leur arrivée. Ce document explique qu’ils doivent payer 1 euro de «participation énergie».

Crédit Photo : RTL info

Selon le propriétaire, ce montant représente l’augmentation du coût énergétique nécessaire à la confection d’un plat. Toujours selon ses dires, il n’a pas eu d’autre choix que d’imposer cette somme dans ses 14 restaurants. La raison. Il a déjà effectué toutes les économies possibles.

«Les plaques à induction, c'est autour de 3.500 watts. Puis il y a des frigos, une chambre froide, il faut de l'eau chaude… tous ces trucs-là, c'est de l’énergie», a expliqué Michel De Bloos au site d’information.

Avant d’ajouter : «Je me suis rendu compte qu'en gros, on avait sur l’ensemble de nos restaurants à peu près 100 000 euros d'augmentation de factures. Et on a à peu près, par mois, 100.000 clients sur l'ensemble des restaurants. C'était simple : je me suis dit juste 1 euro par client».

Crédit Photo : Istock

Dès lors, une question se pose sur nos lèvres : cette solution est-elle légale. Oui, selon Me Laurent Mosselmans : «La détermination du prix est tout à fait libre entre le client et le restaurant. Vous pouvez faire votre steak à 20 euros un jour et à 21 euros parce que l'électricité augmente ou parce que vous avez subi le covid. Si le consommateur est d'accord et que c'est affiché par écrit de manière tout à fait claire, c'est parfait, il n'y a rien à redire», a confié l’avocat à RTL info.

Source : RTL info
Bouton whatsapp
Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter