Pourquoi certains oiseaux migrent et d'autres pas ?

Pendant la saison de migration, on me demande souvent pourquoi certains oiseaux choisissent de migrer alors que d'autres se contentent de rester au même endroit toute l'année.

Crédit : Shutterstock / Shwetha Shankar

À voir aussi

De nombreux oiseaux se dirigent vers le sud, vers leurs lieux d'hivernage. Mais il y en a beaucoup d'autres qui choisissent de ne pas migrer. Certains oiseaux se contentent de rester dans le nord pendant les durs mois d'hiver. Bien que cela puisse paraître étrange, il faut se demander pourquoi exactement les oiseaux migrent.

L'une des premières choses à considérer est que la migration est principalement liée aux sources de nourriture et non à la température. Beaucoup de ces oiseaux seraient capables de survivre à des températures basses s'ils étaient en mesure de trouver de la nourriture.

La plupart des oiseaux qui mangent des fruits ou des insectes doivent se déplacer vers le sud en hiver afin de trouver suffisamment de nourriture pour survivre. De nombreux oiseaux qui mangent des graines peuvent trouver suffisamment de nourriture pendant les mois d'hiver pour survivre.

Afin de trouver suffisamment de nourriture, les oiseaux effectuent différents types de migrations. Certains oiseaux ne migrent que sur de très courtes distances, par exemple d'une altitude élevée à une altitude plus basse.

D'autres voyagent un peu plus loin, par exemple vers le sud des États-Unis, tandis que d'autres font un long voyage vers l'Amérique centrale et l'Amérique du Sud. Alors pourquoi certains oiseaux migrent-ils sur de courtes distances alors que d'autres entreprennent des voyages extraordinaires à travers les continents et les océans, tandis que beaucoup d'autres ne migrent pas du tout ?

Les martinets communs, par exemple, choisissent de se déplacer sur de longues distances afin de passer l'hiver dans la partie sud de l'Afrique et dont l'apparition dans toute l'Europe du Nord dans les premiers jours de mai annonce l'arrivée du printemps. Mais 40 % des espèces d'oiseaux sont migratrices, ce qui signifie qu'un peu plus de la moitié de toutes les espèces d'oiseaux reste sur le même territoire toute l’année.

Crédit : Shutterstock / valentin hintikka

Les oiseaux migrent pour des questions de nourriture et d’énergie

En réalité, ces différences de comportement laissent perplexes les scientifiques, les ornithologues et les observateurs d'oiseaux depuis longtemps. Pour répondre à ces questions, le docteur en macro-écologie Marius Somveille a effectué de nombreuses recherches sur le sujet.

Pour réaliser ce travail, lui et ses collaborateurs, Ana Rodrigues, écologiste à l'Université de Montpellier, et Andrea Manica, écologiste évolutionniste à Cambridge, ont cartographié les schémas mondiaux de répartition saisonnière des oiseaux migrateurs.

Ces schémas ont ensuite été utilisés pour tester statistiquement plusieurs hypothèses sur les processus qui sous-tendent les schémas de répartition des espèces au niveau planétaire. Les analyses ont indiqué que les régions saisonnières comptent un plus grand nombre d'oiseaux migrateurs et que ceux-ci migrent vers la zone la plus proche qu'ils peuvent trouver et qui répond le mieux à leurs besoins.

« Cependant, elles n'expliquent pas pourquoi certaines espèces migrent et d'autres non. Il m'est apparu qu'en fin de compte, le fait que la migration soit ou non une bonne stratégie pour une espèce dépendait également de ce que faisaient les autres espèces. On a également constaté que les oiseaux sont répartis dans le monde entier de la manière la plus efficace sur le plan énergétique et que la migration aide de nombreuses espèces à optimiser davantage cet équilibre » a expliqué le Dr Somveille.

Finalement, on peut donc expliquer le processus de migration par un mécanisme permettant aux oiseaux d'optimiser leur budget énergétique au fil des saisons. Ceci étant dit, il ne fait absolument aucun doute qu’il reste encore beaucoup de choses à apprendre sur les comportements des oiseaux.

Étonnant n’est-ce pas ?