Pourquoi y a-t-il des marées ?

Les marées sont l'un des phénomènes les plus fiables au monde. Comme le soleil se lève à l'est et que les étoiles sortent la nuit, nous sommes certains que les eaux de l'océan vont régulièrement monter et descendre le long de nos côtes.

Crédit : Jurjen Veerman / Shutterstock

À voir aussi

Les marées sont des vagues à très longue période qui se déplacent dans les océans en réponse aux forces exercées par la Lune et le Soleil. Elles prennent vit dans les océans et progressent vers les côtes où elles apparaissent sous la forme d'une montée et d'une descente régulières de la surface de la mer.

Lorsque la partie la plus haute de la vague, aussi appelée « crête », atteint un endroit particulier, il y a marée haute. A contrario, la marée basse correspond à la partie la plus basse de la vague, ou son « creux ». La différence de hauteur entre la marée haute et la marée basse s'appelle « l’amplitude ».

La gravité est l'une des principales forces à l'origine des marées.

En 1687, Sir Isaac Newton a expliqué que les marées océaniques résultent de l'attraction gravitationnelle du soleil et de la Lune sur les océans de la Terre. Cette loi de la gravitation universelle de Newton stipule que l'attraction gravitationnelle entre deux corps est directement proportionnelle à leurs masses, et inversement proportionnelle au carré de la distance entre les corps.

Par conséquent, plus la masse des objets est grande et plus ils sont proches les uns des autres, plus l'attraction gravitationnelle entre eux est importante.

Notre soleil est 27 millions de fois plus grand que notre Lune. Sur la base de sa masse, l'attraction gravitationnelle du soleil vers la Terre est plus de 177 fois supérieure à celle de la Lune vers la Terre. Si les forces de marée étaient basées uniquement sur les masses comparées, le soleil devrait avoir une force de marée 27 millions de fois supérieure à celle de la Lune.

Cependant, le soleil est 390 fois plus éloigné de la Terre que la Lune. Ainsi, sa force de marée réduite est environ 59 millions de fois moins grande que celle de la Lune. Pour ses raisons, la force de marée du soleil est environ la moitié de celle de la Lune. On peut donc dire avec certitude que la Lune est la force dominante qui impacte les marées.

Crédit : Simon Annable / Shutterstock

Au cours de la rotation de la Terre, la zone géographique où vous habitez est forcément exposée à un voire deux de ces astres chaque jour. Lorsque vous vous trouvez sous l’effet de l'un d’entre eux, vous subissez une marée haute. Quand vous n'êtes pas face à l’un d’eux, vous subissez une marée basse. Ce cycle de deux marées hautes et deux marées basses a été observé de manière presque quotidienne sur l’immense majorité des côtes du monde.

Le phénomène de marées, une question de gravité

En d’autres termes, à partir du moment où la Terre tourne, la gravité de la Lune exerce une traction sur différentes parties de notre planète. Même si la Lune n'a qu'un centième de la masse de la Terre, elle est si proche de nous qu'elle a une gravité suffisante pour déplacer les choses.

La gravité de la Lune exerce même une traction sur la terre, mais pas suffisamment pour que l'on puisse s'en rendre compte (à moins d'utiliser des instruments spéciaux et très précis). En revanche, lorsque la gravité de la Lune exerce une pression sur l'eau des océans, quelqu'un s'en aperçoit forcément.

L'eau a beaucoup plus de facilité à se déplacer, et l'eau veut se bomber en direction de la Lune. C'est ce qu'on appelle la force de marée.

À cause de la force de marée, l'eau du côté de la lune veut toujours se gonfler vers la Lune. Si votre partie de la Terre est localisée dans ce « bourrelet d'eau », il y a de grandes pour que vous assistiez à une marée haute. Ce phénomène naturel incroyable mais vrai est ce que nous appelons une marée haute.

Le Soleil provoque des marées tout comme la Lune, bien qu'elles soient un peu plus petites. Lorsque la Terre, la Lune et le Soleil s'alignent, ce qui se produit lors de la pleine lune ou de la nouvelle lune, les marées lunaires et solaires se renforcent mutuellement, ce qui entraîne des marées plus extrêmes, appelées « marées de vives-eaux ».

Lorsque les marées lunaires et solaires agissent l'une contre l'autre, il en résulte des marées exceptionnellement faibles, appelées « marées de mortes-eaux ». Il y a une nouvelle Lune ou une pleine Lune toutes les deux semaines environ, ce qui explique notamment la fréquence accentuée des grandes marées de printemps.

Crédit : Kamila Koziol / Shutterstock

Le vent et les conditions météorologiques peuvent également affecter le niveau de l'eau. Les vents forts soufflant du large peuvent éloigner l'eau des côtes, exagérant ainsi les marées basses. À l’inverse, les vents côtiers peuvent pousser l'eau sur le rivage, rendant les marées basses beaucoup moins perceptibles.

Les systèmes météorologiques à haute pression peuvent faire baisser le niveau de la mer, ce qui entraîne des marées plus faibles. Les systèmes de basse pression, provoqués par de fortes tempêtes et des ouragans, provoquer souvent des marées beaucoup plus hautes que prévu, c’est pourquoi il faut toujours rester vigilants lorsqu’on fait se retrouve dans cette situation.

Impressionnant, n'est-ce pas ? Décidément, la nature ne cessera jamais de nous impressionner !