Précurseur en Europe, la France interdit le commerce d'ivoire et ça, c'est une très bonne nouvelle !

Par
1 890
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Il y a quelques jours, l’annonce de Ségolène Royal, la ministre de l’Écologie, n’est pas passée inaperçue. La France devient le premier pays à interdire le commerce d’ivoire et souhaite étendre sa mesure à toute l’Europe.


Ce 1er mai, pendant que les manifestations de la fête du travail animaient Paris, il s’est déroulé un autre genre de cérémonie à Nairobi, capitale du Kenya. Le président kényan, Uhuru Kenyatta, était présent sur les lieux du Kenya Wildlife Service, seule réserve naturelle située en plein cœur d’une ville, pour la plus grande crémation d’ivoire que l’on n’ait jamais vu.


Interdire le commerce de « l’or blanc » pour protéger les éléphants


Au total, ce sont 105 tonnes d’ivoire et 1,3 tonne de cornes de rhinocéros qui sont partis en fumée, afin d’envoyer un message fort aux protagonistes du commerce illégal de ces produits.

China Daily


« Ce vice doit se terminer et nos éléphants seront protégés » a-t-il asséné lors de la cérémonie, avant d’enchaîner : « Je sais que certains pensent que notre nation devrait mettre les stocks sur le marché et utiliser ce produit dans notre développement. Mais je tiens à dire que l’ivoire n’a de valeur si elle est retirée de nos éléphants. La génération future va nous juger. »


Soutenu par un grand nombre de pays africains en proie aux mêmes problèmes, à l’image du Gabon et de l’Ouganda, mais aussi par la Chine, le Kenya peut également compter sur le soutien de la France. En marge de cette cérémonie, Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie, est montée au créneau pour annoncer l’interdiction complète du commerce d’ivoire, qui était encadré depuis 1990 par la législation. En outre, elle compte bien faire passer cette mesure au niveau européen puisque la France devient, à ce jour, le premier pays à interdire ce commerce.

China Daily

Des chiffres alarmants


Selon « Robin des Bois », une ONG pour la protection de l’environnement, une tonne d’ivoire est vendue chaque mois en France. Également, d’après le Fonds international pour la protection des animaux, un éléphant est tué pour son ivoire toutes les 15 minutes dans le monde, soit entre 25 000 et 35 000 par an.


Dans la même lignée désastreuse, ce sont 100 000 éléphants qui ont été tués durant les trois dernières années, notamment en Afrique centrale qui a perdu 64% de sa population d’éléphants en dix ans…


Des chiffres qui font évidemment froid dans le dos et qui rendent plus que nécessaires, aujourd’hui, ces mesures concrètes pour interdire le commerce de « l’or blanc ». Le président kényan compte d’ailleurs transmettre une proposition à la Convention sur le commerce international des espèces menacées d’extinction afin de demander une interdiction complète sur le plan mondial.

ictsd.org


Très bientôt, sauf dérogation exceptionnelle pour la rénovation d’œuvres d’art, il sera donc impossible de se procurer de l’ivoire. Et il était temps !


Très bonne nouvelle, n’est-ce pas ?

Le joueur du XV de France Demba Bamba, ainsi que plusieurs jeunes d'un quartier de Saint-Denis, ont permis l'évacuation d'un immeuble en feu
Commentaires