Quand Trump et King Jong-un jouent (littéralement) à qui a la plus grosse et comparent la taille de leurs boutons nucléaires respectifs

1 404partages

À chacun ses vœux de bonne année. Pour Kim Jong-un, outre tous les meilleurs souhaits de bonheur et de santé, la traditionnelle adresse à la nation du nouvel an aura également été l'occasion de rappeler aux Nord-coréens (et au reste du monde) que le pays était désormais lui aussi équipée de l'arme nucléaire et qu'il n'hésiterait pas à s'en servir. Face à la foule, il a ainsi affirmé qu'il gardait en permanence à sa portée le bouton de lancement atomique sur son bureau.

Une déclaration qui a suscité une réaction pour le moins originale de la part du président états-unien Donald Trump sur Twitter. Fidèle à lui-même et à sa manière de s'exprimer si particulière, ce dernier a affirmé qu'il possède « lui aussi » un bouton, mais que le sien est « beaucoup plus gros » que celui de son homologue.

« Le leader nord-coréen Kim Jong-un vient juste de déclarer que “le bouton nucléaire est sur son bureau en permanence”. S'il vous plaît, il faut que quelqu'un dans son régime à bout de souffle et affamé l'informe que moi aussi j'ai un Bouton Nucléaire, sauf qu'il est beaucoup plus gros et plus puissant que le sien, et qu'en plus, il fonctionne ! »

Si Donald Trump ne cesse, avec ses habitudes sur les réseaux sociaux et sa manière bien à lui d'exercer la diplomatie n'a visiblement pas fini de dérouter tous les analystes politiques et les observateurs de la planète, il vient une nouvelle fois de repousser, un peu plus encore, la frontière de ce qui peut être, ou non, perçu comme un ton « présidentiel ».

Et si les caricaturistes s'en sont jusqu'ici donnés à cœur joie pour se moquer de l'apparent concours de « qui a la plus grosse » entre les deux dirigeants, il leur sera sans doute cette fois-ci bien difficile de rivaliser avec la réalité.

Sur Internet, le message de Donald Trump n'a pas tardé à faire réagir les internautes, provoquant des réactions situées sur un large spectre émotionnel allant de la franche hilarité à la consternation la plus totale, en passant par la terreur légitime d'une guerre thermonucléaire dévastatrice.

Si beaucoup ont préféré s'amuser ou ironiser au sujet de ce message, d'autres internautes ne cachent pas leur peur de voir le monde plonger dans la guerre et la destruction à cause d'un stupide concours d'ego entre les deux dirigeants. 

D'autres encore ont fait le parallèle entre l'incident et les déclarations de Donald Trump avec Marco Rubio au sujet de la taille de ses mains, qui s'inquiétait visiblement que l'on remette en cause la taille de son sexe au cours de la campagne électorale :  « Il a parlé de mes mains, il a dit : » si elles sont petites, quelque chose d'autre doit être petit. « Je vous garantis que je n'ai pas de problème à ce niveau-là. Je vous le garantis ! », avait déclaré le président à l'époque.

« Le bouton a probablement juste l'air plus gros en comparaison »

En vidéo : Leo Morenno et Sylvia Zotto, deux artistes incroyables qui jouent du du piano avec leurs pieds
Plus d'articles
Dernières news