Ces commerçants et artisans posent nus devant l'objectif pour dénoncer la fermeture des commerces non-essentiels

2 238partages

Le post Facebook d'un commerçant qui critiquait, en tenue d'Adam, les restrictions sanitaires du gouvernement a connu un fort succès sur le web. Précisions.

La fronde des commerces, contraints de fermer boutique durant le reconfinement car considérés comme non-essentiels, se poursuit.

Publicité

De très nombreux entrepreneurs continuent ainsi de critiquer vertement la décision du gouvernement, en essayant tant bien que mal de faire entendre leur voix.

Mais plutôt que d’exprimer leur colère avec véhémence, certains ont fait le choix d’apporter une touche d’originalité à cette protestation.

C’est notamment le cas de plusieurs artisans et autres commerçants, venus des quatre coins de France, qui ont décidé d’exprimer leur colère pacifiquement en se mettant… « à poil ».

Oui vous avez bien lu !

« Quitte à être mis à poil », quand les commerçants se mettent à nu pour dénoncer la fermeture des commerces

Tout est parti d’un cliché, posté le 2 novembre sur Facebook par un certain Arnaud Gras. Ce patron d’un studio de photos, basé dans l’Oise, y apparaît dans le plus simple appareil, en portant une pancarte sur laquelle on peut lire la phrase suivante : « Quitte à être mis à poil par le gouvernement, je préfère le faire moi-même. #Artisans; première entreprise de France ».

« Ce mouvement a pour but de soutenir les commerçants, artisans, dits non essentiels, et pour dénoncer la fermeture de nos entreprises. Je voulais le faire avec le sourire, pour faire aussi réfléchir les gens en cette période morose pour nous », a ainsi expliqué l'intéressé à nos confrères de France Info.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu'il a fait des émules.

Son message on ne peut plus clair, ainsi que l’esprit léger de sa photo, a en effet connu un fort succès sur les réseaux sociaux et la publication est devenue virale en un rien de temps.

Très vite, d’autres commerçants, dans l’incapacité de poursuivre leur activité, l’ont imité, en posant nus à leur tour devant l’objectif, brandissant le même message.

Crédit photo : Gwendoline Talbourdel

Crédit photo : Maryline Bolotin

Crédit photo : Margot Maury

Crédit photo : Cirque imagine Clémentine Belgy, Pasha Voladas

Crédit photo : Pierre Yves Gas

Crédit photo : Sandrine Ray Photographe

Crédit photo : Institut LM beauté Valence

Crédit photo : Cirque Imagine

Ce qui n’était qu’une initiative aussi drôle que personnelle est donc très vite devenue une sorte de cri de ralliement et de détresse, non sans un certain humour. Le succès est tel que certains ont décidé de reprendre le concept, en allant directement à la rencontre de certains commerçants pour les immortaliser en tenue d'Ève et d'Adam.

Ainsi, dans les Landes, une photographe a réalisé une très belle série de clichés, comme vous pouvez le voir ci-dessous.

Crédit photo : Chichie'Shoot Photographie

Crédit photo : Chichie'Shoot Photographie

Crédit photo : Chichie'Shoot Photographie

Le message est passé !

Plus d'articles