Un homme a légué sa fortune à la commune qui l'avait accueilli et protégé des nazis

729partages

C'est une histoire belle et triste à la fois que l'on vous raconte aujourd'hui. L'histoire d'un homme que la guerre a déraciné mais qui n'a jamais oublié ce qu'il devait à son village d'adoption. Récit.

Un homme, décédé le mois dernier à l’âge de 90 ans, a légué l’ensemble de sa fortune à la commune du Chambon-sur-Lignon (Haute-Loire), qui l’avait recueilli durant la Seconde Guerre mondiale.

Publicité

Pour bien comprendre ce geste en forme de reconnaissance éternelle, il faut remonter à 1943 !

À l’époque, Éric Schwam - le défunt - vit en Autriche devenue, depuis 1938, un territoire sous domination nazi, suite à l’annexion du pays par le Reich d’Adolf Hitler. De confession juive, la famille Schwam se sent de plus en plus menacée par la politique antisémite alors en vigueur et décide de fuir le régime nazi.

C’est ainsi qu’Éric se retrouva à Chambon-sur-Lignon, qui allait devenir sa ville d’adoption.

Crédit photo : Gajus / Shutterstock

Il lègue sa fortune à la commune qui l'avait protégé des nazis

Après y avoir été scolarisé pendant sept ans, il en partira en 1950 pour y poursuivre des études de pharmacie, puis épousera une catholique de la région lyonnaise.

Pourtant, jamais il n’oubliera la commune, pour laquelle il gardera toute sa vie une tendresse particulière.

N’ayant jamais eu d’enfant, il a ainsi décidé il y a quelques années de faire don de sa fortune - estimée à « 2 millions d’euros » par la presse locale - à la ville, en guise de reconnaissance.

À son décès le 25 décembre 2020, la somme a donc été léguée à la municipalité, selon ses dernières volontés.

Dans son testament, Éric Schwam demandait notamment que cet argent soit utilisé pour la jeunesse et l’éducation.

Il a également fait des donations à plusieurs associations caritatives dont la SPA.

Source : AFP
Plus d'articles
À lire aussi