« Refusons d'être les éternels oubliés » : l'appel au peuple français des maires ruraux

Par
398
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Dans l’édition du Journal du Dimanche (JDD) du 16 décembre, l’Association des Maires ruraux de France (AMRF) ont publié une tribune adressée aux Français pour refuser d’être « les éternels oubliés ».

L’AMRF regroupe 10 000 maires représentant au total un tiers de la population française. Dans les colonnes du JDD, ils publient une tribune fédératrice dans laquelle ils demandent aux Français de les soutenir dans leur mission face à la « cécité » des dirigeants.

Ces derniers jours, l’association a recueilli, surfant sur le mouvement des gilets jaunes, toutes sortes de doléances et de propositions exprimées par « de nombreux Français ». Ce cahier de doléances sera remis au président de la République, au Premier ministre et au Parlement : « Il nous importe de rendre visibles les propos que vous tenez chaque jour aux maires. Cette réalité apparaît trop peu dans l’esprit de ceux qui gouvernent ».

« Refusons d’être les éternels oubliés » : l’appel au peuple français des maires ruraux. Crédit image : Shutterstock / sylv1rob1

« Nous lançons aujourd’hui cet appel au peuple de France. Nous, élus ruraux, légitimes par l’élection (…) nous appelons les Français à se fédérer, à ne pas baisser les bras face à la cécité de beaucoup de nos dirigeants (…) Débarrassez-vous du complexe du plouc qui entrave la capacité à agir et à revendiquer un avenir meilleur. Pour reconstruire le pays par la base, il nous faut agir ensemble. Nous, maires, nous vous appelons à nous soutenir pour imposer notre parole commune dans le débat national ».

En clair, les maires ruraux soulignent ce ras-le-bol d’être systématiquement oubliés des discussions et du débat national, bien loin des agitations urbaines : « Il est temps de mettre un terme aux fractures territoriales et sociales » concluent-ils.

Pendant ce temps-là, les policiers appellent leurs collègues à manifester ce jeudi 20 décembre sous la bannières des « gyros bleus ».

VIDEO : Le ministre de l'Agriculture a déclaré que le transport des animaux serait arrêté quelques jours à cause de la canicule
Tribune
Commentaires