88% des entreprises ayant testé la semaine de quatre jours la jugent bénéfique dans ce pays

Bouton whatsapp

Au Royaume-Uni, des employés essaient la semaine de quatre jours depuis maintenant trois mois. Les premiers résultats sont prometteurs.

Si de nombreuses entreprises ont décidé de se mettre au télétravail depuis la pandémie de Covid-19, un nouveau changement pourrait être mis en place dans notre façon de travailler.

En effet, une expérience est en phase de test au Royaume-Uni. Depuis trois mois, plus de 3 300 employés travaillent quatre jours par semaine. Cette semaine raccourcie permettrait d’améliorer le moral des employés, la qualité du travail et les revenus de l’entreprise.

Crédit photo : iStock

Bien qu’ils travaillent à 80% et quatre jours par semaine, les employés gardent 100% de leur salaire. En trois mois, certaines entreprises ont déjà observé des résultats prometteurs.

« Les organisations du projet pilote du Royaume-Uni fournissent des données et des connaissances en temps réel qui valent leur pesant d’or. Essentiellement, ils jettent les bases de l’avenir du travail en mettant en pratique une semaine de quatre jours, dans toutes les tailles d’entreprises et presque tous les secteurs, et en nous disant exactement ce qu’ils trouvent au fur et à mesure », a déclaré Joe O’Connor, le PDG de 4 Day Week Global, l’organisation à but non lucratif qui organise le projet.

Un meilleur moral des employés

Cette expérience s’avère positive. 88% des participants ont affirmé que la semaine de quatre jours était bénéfique pour leur entreprise, ce qui constitue un pourcentage non négligeable. 46% des participants ont signalé une augmentation de la productivité dans leur entreprise, et 98% des personnes interrogées ont affirmé que la transition était facile à effectuer.

« La productivité est restée élevée, avec une augmentation du bien-être de l’équipe, ainsi que des performances financières supérieures de 44% pour notre entreprise », a déclaré Claire Daniels, PDG de l'entreprise Trio Media.

Crédit photo : iStock

Face à une telle productivité, 86% des entreprises envisagent de laisser ce changement permanent et de continuer à travailler quatre jours même quand l’expérience sera finie.

« Nous apprenons que pour beaucoup, c’est une transition assez douce et pour certains, il y a des obstacles compréhensibles, en particulier parmi ceux qui ont des pratiques, des systèmes ou des cultures relativement fixes ou inflexibles qui remontent bien au siècle dernier », a déclaré Joe O’Connor.

L’expérience a une durée de six mois. Il reste encore trois mois aux entreprises pour voir si leur productivité et le bien-être des employés sont toujours en hausse.

Source : Gizmodo
Bouton whatsapp
Recevez le meilleur de l'actu de Demotivateur par mail !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter