Un ours polaire parcourt 700 km pour trouver de la nourriture et se retrouve perdu dans un village russe

Par
12 555
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Un ours polaire a été aperçu dans un village isolé de la Russie. Il aurait parcouru plusieurs centaines de kilomètres dans le but de se nourrir.

Un ours polaire égaré, loin de son habitat naturel, à proximité d’un petit village perdu du Kamt­chatka, à l’extrême nord-est de la Russie. La scène est à la fois insolite et dramatique !

Crédit photo : capture d'écran Twitter

L’animal a été repéré errant et à bout de forces par les habitants de Tilichiki, peu habitués à un tel spectacle dans cette région isolée. Visiblement affamé, il se trouvait à 700 kilomètres de chez lui et se comportait comme s’il cherchait de l’aide, selon les témoignages.

Crédit photo : capture d'écran Twitter

Baptisé « Umka » par les villageois, cet ours aurait parcouru toute cette distance pour chercher de la nourriture, qui se raréfie dans sa région natale à mesure que le réchauffement climatique fait fondre la banquise.

Crédit photo : capture d'écran Twitter

Affamés, les ours n’hésitent plus en effet à se rapprocher des zones urbaines pour trouver de quoi manger, souvent au péril de leur vie. D’autant que la présence de tels carnivores peut effrayer les populations.

Cependant « Umka » semblait si diminué qu’il ne présentait aucune menace pour les habitants, lesquels lui ont apporté de la nourriture. Les personnes ayant croisé l’animal sont formelles, il était complètement désorienté et n’a jamais montré de signes d’agressivité.

À l’heure où nous écrivons ces quelques lignes, les autorités locales ont fait savoir que l’animal allait être rapatrié chez lui, dans la région de Tchou­kotka, située plus au nord.

Le malheureux n’aurait pas eu la moindre chance de survie dans la péninsule du Kamt­chatka et y serait probablement mort de faim, en raison de l’absence d’alimentation adaptée à son régime.

Des milliers d'espèces saisies lors d'un vaste coup de filet contre des trafiquants d'animaux sauvages
Russie Ours polaire Climat
Commentaires