Dans la région Rhône-Alpes, un SDF a longtemps réussi à manger dans les plus grands restaurants... sans payer

Par
326
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Âgé de 61 ans, un homme sans domicile fixe, originaire de la région parisienne, s’est fait interpeller ce lundi. Son méfait ? Avoir mangé à la table des plus grands restaurants de la région Rhône-Alpes sans avoir réglé la moindre addition. Mais pas seulement…


Quitte à se nourrir, autant s’asseoir à la table du gratin de la restauration de luxe. C’est ce que s’est sûrement dit ce SDF, répondant au nom de Guillaume Guillerm. Selon le média La Montagne, ce fin gourmet s’était établi un itinéraire des palaces afin de se faire une petite tournée pour manger à sa faim, et bien plus.

eltenedor.es


C’est à Clermont-Ferrand que l’homme s’est fait arrêter par les autorités, auxquels il aurait déclaré : « Il faut bien manger. ». Sur ce point, difficile de le contredire. Cependant, il n’a pas fait les choses à moitié.


Par exemple, chez Anne-Sophie Pic à Valence, il aurait laissé une ardoise de 2 300 euros. À la fin de son repas, il se serait tout simplement levé de sa chaise et parti comme si de rien n’était. Il s’est également régalé dans d’autres grands restaurants de luxe de la région comme l’Hôtel Radio à Chamalières (une ardoise de plus de 1 300 euros) ou chez Georges Blanc à Vonnas.

hotel-radio.fr


Faire des « resto-baskets » n’est pas son seul fait d’arme. En effet, pour effectuer son petit tour, il aurait usurpé l’identité de l’un de ses amis et aurait utilisé des cartes bancaires qui ne lui appartenaient pas.


Cité en comparution immédiate ce mercredi, il est revenu sur ce qui l’aurait poussé à faire cela : « Je revenais de vacances en Espagne, j’ai choisi au hasard des établissements dans le Guide Michelin. J’ai toujours été attiré par ce qui est luxueux ». Dans chacun des palaces dans lesquels il est passé, il a aussi bien profité de tous les services, allant des repas dans sa chambre aux services de pressing.

Un jeune homme a réussi à aligner ses 16 teckels par paires sur ses escaliers pour prendre une photo mémorable
Source : La Montagne
Commentaires