Une étude canadienne affirme que dormir avec un(e) partenaire qui ronfle réduit votre espérance de vie

17Kpartages

Si vous faites partie de celles et ceux qui partagent leurs nuits avec un partenaire qui ronfle, la nouvelle suivante ne risque malheureusement pas de vous aider à dormir. En effet, des scientifiques canadiens ont démontré qu’il existe un lien direct entre les ronflements et la diminution de l’espérance de vie.

Crédit : tommaso79

Publicité

Et pour arriver à cette conclusion assez inquiétante, les chercheurs ont réalisé une étude sur des centaines de volontaires confrontés au bruit pendant leur sommeil. Pendant plusieurs mois, ces derniers ont été observés sous toutes les coutures par des spécialistes chevronnés, que ce soit au niveau psychologique, physique ou physiologique. Résultat, l’immense majorité des données receuillies vont dans le même sens : dormir avec un partenaire qui ronfle dégrade votre santé physique, mentale et plus généralement votre système de santé.

Les ronflements ont de nombreuses conséquences sur l’organisme

L’étude a été menée par la prestigieuse Université Queen’s située dans la ville de Kingston, sur les bords du lac Ontario, au Canada. Elle précise notamment que les volontaires pris en charge par les chercheurs souffrent davantage de problèmes d'audition et se voient plus exposés une maladie cardiaque. Ces conséquences négatives pour l’organisme sont en grande partie dues aux nuisances sonores subies de manière régulière, un peu comme ce que vivent les ouvriers sur les chantiers. Mais ce n’est pas tout. L’enquête nous apprend également que s’endormir quotidiennement auprès d’une personne qui ronfle accentue le stress et l’anxiété de façon significative.

Crédit : LightField Studios

En bref, si vous avez essayé toutes les solutions possibles pour tenter de stopper les ronflements de votre moitié (ou de vos proches) comme la/le réveiller, la/le bousculer pour qu’elle/il change de position ou encore lui boucher le nez pendant quelques secondes, il ne vous reste plus qu’à changer de chambre… À moins que la personne en question aille voir un médecin. Eh oui, peu le savent mais il existe différents traitements efficaces pour lutter contre les ronflements.

Allez, bonne nuit !

Source : Cosmopolitan
Plus d'articles