Une nouvelle étude scientifique affirme qu'au moins 2,5 milliards de T-Rex auraient vécu sur Terre

563partages

Une nouvelle étude basée sur deux décennies de données à propos du célèbre dinosaure, le Tyrannosaurus rex, plus connu sous le nom de T-Rex, laisse penser que l’animal était présent en très grand nombre sur Terre.

Crédit : DM7 / Shutterstock

Selon les recherches menées par des scientifiques sur la population de T-Rex ayant vécu sur notre planète, publiées dans la prestigieuse revue Science, l’espèce aurait en fait été beaucoup moins rare que ce que l’on imaginait jusqu’à aujourd’hui.

Et pour cause, les experts estiment qu'à toute période donnée, il y aurait eu environ 20 000 T-Rex et que 127 000 générations de ces super prédateurs se seraient succédé. Cette nouvelle étude avait pour objectif de définir avec le maximum de précision les limites inférieures et supérieures de la population totale. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les résultats obtenus sont absolument impressionnants. « En paléontologie, les estimations sont complexes. Au lieu de me concentrer sur l'estimation, j'ai préféré l'encadrer » explique l'auteur principal de l'étude, Charles Marshall, paléontologue au sein de l’Université de Californie à Berkeley.

En effet, après avoir réalisé plusieurs millions de simulations informatiques, dont chacune permettait de tester des variables légèrement différentes, l'étude a établi que le nombre total de T-Rex était compris entre 140 millions, pour la limite basse, et 42 milliards, pour la limite haute, avec une moyenne située autour de 2,5 milliards. En d’autres termes, cela signifie qu’autant de T-Rex auraient foulé le sol de leur Amérique du Nord natale, de l'Alaska au Mexique, sur une période d'environ deux à trois millions d'années. « C'est vraiment fascinant d’utiliser tout ce que l'on sait des T-Rex pour essayer d'évaluer les dynamiques de leur population. C'est intéressant et plutôt drôle que cela n'a pas encore été fait à ce genre d'échelle » déclare Holly Woodward, paléontologue au sein de l'Oklahoma State University Center for Health Sciences.

Cette étude particulièrement précise a été rendue possible en grande partie grâce aux découvertes récentes sur l’espèce. Par exemple, au cours des vingt dernières années, on a notamment découvert que sa durée de vie était d’environ 28 ans, que sa maturité sexuelle était atteinte aux alentours de l’âge 15 ans ou encore que son poids était de 7,5 tonnes en moyenne. Ces avancées ont aidé les scientifiques à établir le temps de génération des T-Rex, c’est-à-dire le nombre d’années séparant une maman de son bébé, qui est de 19 ans en moyenne. Mais ce n’est pas tout ! Les chercheurs sont aussi parvenus à en apprendre bien plus sur l’évolution de la masse corporelle du prédateur au fil du temps.

Crédit : Hugh K Telleria / Shutterstock

Comment déterminer la population de T-Rex ?

Pour obtenir l’estimation de la population de T-Rex ayant été présents sur Terre, les experts engagés sur l’étude ont utilisé la loi Damuth, une théorie liant la masse corporelle et la densité de population chez les animaux vivants.

Selon cette dernière, en moyenne, la densité diminue de plus de quatre cinquièmes lorsque la masse corporelle augmente d'un facteur10. Cette loi, qui se vérifie dans la majorité des cas mais n’est pas infaillible pour autant, a été découverte par John Damuth, professeur à l’Université de Californie de Santa Barbara.

Pour en arriver à cette conclusion, il a rassemblé trente années de données écologiques sur les mammifères vivants. Ceci étant dit, le T-Rex n’étant pas un mammifère, il a fallu adapter le processus de calcul. C’est avec cette méthode que le groupe de scientifiques est arrivé au résultat total situé entre 140 millions et 42 milliards de dinosaures de type T-Rex.

Surprenant, n’est-ce pas ?