10 animaux les plus dangereux de la planète

Bouton whatsapp

Ce n’est un secret pour personne, notre planète abrite des animaux dangereux. Félins, ours, reptiles ou encore insectes, ces prédateurs se trouvent aux quatre coins de la Terre et représentent (pour la plupart) une menace pour l’homme. Dans ce top, découvrez les espèces les plus redoutables au monde.

Non, le requin blanc ne figure pas dans le classement.

À voir aussi

Notre belle planète abrite une faune remarquable et variée qui ne cesse de nous fasciner. Parmi ces espèces animales, certaines se démarquent par leur dangerosité et leur férocité.

Ces prédateurs se trouvent sur tous les continents et sèment la terreur sur leur territoire. Évidemment, ils utilisent leurs armes redoutables – venin, griffes, dents acérées - pour se défendre ou chasser.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, certaines bêtes de petite taille sont plus dangereuses que les grosses. Dans ce top, nous parlerons en priorité des animaux qui représentent une menace pour l’homme.

Nous nous intéresserons également aux espèces qui se situent au sommet de la chaîne alimentaire Sans plus tarder, découvrez les bêtes sélectionnées par la rédaction.

Le moustique

Crédit Photo : Image d'illustration 

La première place de ce top est attribuée au…moustique! Chaque année, cet insecte volant tue environ 750 000 personnes dans le monde. Comme vous le savez, les piqûres de moustique provoquent des démangeaisons intenses mais bénignes.

Toutefois, certaines espèces de moustiques sont particulièrement dangereuses. En effet, elles peuvent inoculer à l’homme une quarantaine de virus différents. Le moustique tigre ne fait déroge pas à la règle.

Originaire d’Asie, ce dernier peut transmettre le chikungunya, la dengue, le Zika. Ces maladies font partie des maladies à déclaration obligatoire. Depuis 2004, l’ennemi numéro 1 est présent dans le sud de la France où il sème la terreur.

Aujourd’hui, le moustique tigre est implanté dans 64 départements. On le trouve également aux quatre coins de la planète. Son apparition est due au commerce international.

Contrairement à ses congénères, le moustique tigre pique le matin et en fin d’après-midi. Vous l’aurez compris, il est difficile de lui échapper !

L’éléphant

Crédit Photo : Image d'illustration

Le plus gros mammifère terrestre peut se révéler être un animal très dangereux. Les éléphants se trouvent sur deux continents: en Afrique et dans certains pays d’Asie.

Lorsqu’il se sent menacé par l’homme, cet herbivore (pouvant peser jusqu’à six tonnes) est en proie à des accès de rage impressionnants. Dans la plupart des cas, il charge sa cible, en piétinant tout sur son passage.

Chaque année, les pachydermes tuent environ 600 personnes. En Inde, on compte 200 décès par an. Les éléphants vivant à l’état sauvage s’introduisent dans des fermes pour y rechercher de la nourriture en raison de la perte de leur habitat.

Ces intrusions provoquent des dégâts matériels et/ou humains. Par conséquent, les villageois utilisent des armes pour se défendre comme des fruits piégés contenant des pétards.

La cuboméduse d'Australie

Crédit Photo : Image d'illustration

C'est bien connu : le pays des kangourous abrite les espèces animales les plus dangereuses de la planète. La cuboméduse ne fait pas exception à la règle. Ces animaux marins translucides se trouvent dans les eaux du littoral australien et du sud-est asiatique.

La cuboméduse, dont les tentacules peuvent atteindre trois mètres de long, est la méduse la venimeuse au monde. C’est simple, son venin extrêmement puissant est capable de tuer un humain en quelques minutes.

Vous l’ignorez peut-être, mais les méduses n’attaquent jamais les baigneurs. Elles font tout pour les éviter. En d’autres termes, elles ne piquent pas pour se défendre. Le venin des guêpes des mers contient des toxines qui attaquent le cœur, le système nerveux et les cellules de la peau.

Dans la plupart des cas, les baigneurs qui se font piquer ressentent une immense douleur et meurent des suites d’un arrêt cardiaque. La cuboméduse tue une soixantaine de personnes chaque année.

L’hippopotame

Crédit Photo : Image d'illustration

L'hippopotame est l'un des mammifères terrestres les plus imposants au monde. À l’état sauvage, cet animal herbivore se trouve en Afrique, plus particulièrement en Afrique de l’Est.

Contrairement aux idées reçues, ce pachyderme est rapide puisqu’il peut courir jusqu’à 30 km/h. À l’instar de l’éléphant, l’hippopotame peut se montrer très agressif envers l’homme s’il ose s’aventurer sur son territoire.

Face à cette situation, l’animal n’hésitera pas à charger sa cible. Dans la plupart des cas, les attaques se produisent dans l’eau.

« La majorité des Occidentaux ne sont pas conscients de l’extrême dangerosité de ces animaux. Les touristes voient un hippopotame bâiller et supposent qu’il est heureux, alors que c’est au contraire un signe de menace. Il arrive aussi que l’animal produise un grognement s’apparentant à un éclat de rire, mais une fois encore, c’est tout l’inverse », a expliqué Johan Eksteen, écologiste sud-africain.

Chaque année, les hippopotames sont responsables de la mort d’une centaine de personnes.

Le crocodile

Crédit Photo : Image d'illustration

Le crocodile est considéré comme un super prédateur qui ne fait qu’une bouchée de ses victimes. Le crocodile du Nil et le crocodile marin font partie des espèces les plus dangereuses pour l’homme.

La première se trouve dans la plupart des régions d’Afrique et évolue dans les lacs, fleuves ou marais d’eau douce. De son côté, le crocodile marin vit au Sri Lanka, en Inde, en Asie du Sud et en Océanie.

Ces reptiles possèdent une mâchoire extrêmement puissante. Par exemple, la force de mesure du crocodile du Nil est d’environ 22 000 newtons. Impressionnant, n’est-ce pas? Dans la nature, les crocodiliens se nourrissent de poissons, de crustacés, de mammifères et de…requins!

Surnommés « les mangeurs d’hommes », les crocodiles peuvent s’attaquer à l’homme. On dénombre environ 400 attaques mortelles par an.

Le lion d’Afrique

Crédit Photo : Image d'illustration

Considéré comme le roi des animaux, le lion se trouve principalement sur le continent africain. Ce félin majestueux n’a pas de prédateur puisqu’il est placé en haut de la chaîne alimentaire.

À l’état sauvage,ce carnassier chasse principalement les bovidés de grande taille, ainsi que des zèbres, des girafes ou des phacochères. Il peut lui arriver d’attaquer puis de dévorer un être humain.

Évidemment, le lion d’Afrique n’a pas pour habitude d’attaquer l’homme. Il le fait lorsqu’un individu empiète sur son territoire. Le tigre agit exactement comme le roi de la savane.

Les attaques de tigre surviennent en Asie du Sud et du Sud-Est. La tigresse de Champawat (ville indienne) aurait tué environ 400 personnes entre le 19ème et 20ème siècle.

Aujourd’hui, le lion et le tigre seraient responsables de 40 à 200 attaques meurtrières par an.

Le dragon de Komodo

Crédit Photo : NICOLAS CÉGALERBA / BIOSPHOTO

L’île de Komodo (Indonésie) abrite un animal particulièrement effrayant: le dragon de Komodo. Ce dinosaure vivant est la plus grande espèce de lézard au monde. Il mesure en moyenne 2,60 mètres de longueur et pèse entre 79 et 91 kg.

Ce super prédateur possède une gueule dont la flore bactérienne est une véritable arme mortelle. En effet, une morsure peut causer des infections sévères qui empoisonnent le sang de ses victimes.

Ses dents acérées déchiquettent la chair de ses proies, provoquant au passage de grandes blessures. Souvent, une seule suffit, car cette morsure occasionne une hémorragie intense qui achève la victime.

Le Komodo peut s’en prendre à des proies dix fois plus grandes que lui. À l’état sauvage, ce lézard géant ne s’attaque presque jamais à l’homme, bien qu’il existe quelques témoignages prouvant le contraire.

Le parc national de Komodo a enregistré cinq décès en l’espace de 40 ans, jusqu’en 2012. La déforestation pousse les dragons à se déplacer vers les villages pour chercher de la nourriture.

Le Taïpan du désert

Crédit Photo : Image d'illustration

Le Taïpan du désert est un serpent endémique d’Australie. Ce reptile fait partie des animaux les plus dangereux du pays. Il est également le serpent terrestre le plus venimeux au monde.  

Son venin est tellement puissant qu’une seule dose peut tuer 100 hommes ou 250 000 souris grâce à son action sur le système nerveux. Le premier antidote a été créé en 1955. Avant cette date, une morsure de Taïpan était mortelle.

Cependant, les Australiens ne doivent pas le craindre car il est rarement agressif envers les humains. Lorsque le serpent se sent menacé par l’homme, il peut attaquer et frapper sa cible à plusieurs reprises.

Ces attaques sont d’autant plus rares puisqu’il vit dans des endroits reculés. Le Taïpan est reconnaissable à sa couleur brune pouvant changer au rythme des saisons, et par sa taille: il mesure en moyenne plus de 2 mètres et peut aller jusqu’à 3 mètres 60.

La pieuvre aux anneaux bleus

Crédit Photo : Image d'illustration

Cette petite créature des mers, appartenant à la famille des Octopodidae, vit sur les côtes australiennes. Sa petite taille de 10 centimètres en moyenne n’est qu’un leurre car ce mollusque renferme un venin extrêmement dangereux.

La toxine (tétrodotoxine), injectée pendant la morsure, provoque une paralysie avec insuffisance respiratoire. Il n’existe pas d’antidote, c’est pourquoi cet animal aquatique est un des rares céphalopodes à pouvoir tuer un humain.

En cas de morsure, une assistance respiratoire précoce est nécessaire pour éviter l’apparition des signes d’une cyanose (coloration bleutée de la peau liée à un manque d’oxygénation du sang).

Comme son nom l’indique, ce mollusque du genre Hapalochlaena présente différents types de motifs qui seraient propres à chaque espèce. Selon les experts, il existerait plus d’une douzaine d’espèces.

Au cours d’une attaque, ses anneaux bleus deviennent phosphorescents et indiquent aux prédateurs son niveau de dangerosité.

Le scorpion jaune à queue large

Crédit Photo : Michel Delarue

L’Afrique du Nord – Algérie, Tunisie, Lybie et Égypte – abrite un scorpion redoutable: le scorpion jaune à queue large. Cet arachnide appartient à la famille des Buthidae et peut mesurer jusqu’à 12 centimètres.

Reconnaissable à sa couleur jaune paille, ce scorpion représente une menace pour l’homme. Son venin extrêmement toxique peut tuer un homme ou provoquer des dégâts importants et irréversibles.

Les scorpions jaunes à queue large piquent en moyenne des centaines de personnes par an.

Bouton whatsapp