Shakib Jlassia (Build2B) : « en France, il y a une multitude d'incubateurs et d'accélérateurs qui proposent d'accompagner les jeunes entrepreneurs »

Rencontre aujourd'hui avec Shakib Jlassia, un jeune et ambitieux patron de start-up qui ne se fixe aucune limite.

Suite et fin de notre série d'entretiens consacrés à de jeunes entrepreneurs français avec Shabik Jlassia, le fondateur de « Build2B », une plateforme destinée à mettre en contact des acteurs du BTP.

Âgé de 30 ans, cet ancien militaire revient sur son parcours atypique et évoque les objectifs de son entreprise, alors que son secteur traverse actuellement une période d'incertitude liée à l'épidémie de Covid-19.

Crédit photo : Pierre Metivier

Bonjour Shakib, avant d'évoquer votre start-up, on aimerait d'abord en savoir plus sur vous. Pouvez-vous vous présenter brièvement et nous raconter quel a été votre parcours avant de tenter l'aventure de l'entrepreneuriat ?

J'ai d'abord commencé au sein de l'armée de Terre ! Je suis passé par plusieurs régiments dont les parachutistes et, en parallèle, je passais mon diplôme universitaire. J'ai ensuite enseigné en collège et Lycée pendant plusieurs années.

Mais, n'aimant pas la routine et ayant envie de challenge, je suis finalement retourné à l'école afin de passer un Master 2 à l'IAE (Institut d'Administration des Entreprises, ndlr). Après un passage en Suisse, j'ai rejoint la SNCF pendant 2 ans, ou j'ai pu en apprendre davantage sur les grands groupes.

La transition vers l'entrepreneuriat s'est faite assez subtilement. On échangeait depuis un long moment avec mes associés Mounir et Karim sur notre envie de monter une entreprise. À l'époque, Mounir était ingénieur maître d'œuvre pour le groupe Aéroport de Paris et Karim travaillait de son côté comme trader dans une grande banque hollandaise.

L'idée a fait son chemin et on s'est alors donné un « go » (sic) ! On a tous quitté nos jobs et on a sauté dans le grand bain de l'entrepreneuriat. C'était la naissance de Build2B.

Pouvez-vous nous présenter cette entreprise en quelques mots ?

Build2B est la 1ère plateforme des freelances de la construction et de l'immobilier !

Une plateforme innovante qui permet aux donneurs d'ordre du bâtiment de trouver les meilleurs freelances plus vite, de manière plus fiable et plus simple. Notre communauté de freelances est spécialisée dans les prestations intellectuelles de la construction (ingénieurs, économistes, dessinateurs, maîtres d’œuvre, conducteurs de travaux ou encore architectes...). Avec nous, les freelances gagnent en visibilité gratuitement et profitent de services digitaux et partenariats uniques.

Nous sommes actuellement en incubation au sein du pôle innovation de Vinci (Leonard).

Pourquoi avoir fait le choix du BTP ?

Parce que le BTP est en pleine mutation ! Le secteur de la construction traverse actuellement une vague de digitalisation exceptionnelle.

De nombreux acteurs participent à cette transformation. On trouve par exemple des start-up qui placent de l'IA sur les chantiers, ou encore des marketplaces dans les matériaux ou le recyclage des déchets du BTP. On parle d'écosystème « Contech » ou « Proptech » de façon fréquente dans le secteur.

Le BIM (pour « Building Information Modeling », bâti immobilier modélisé, ndlr) est l'un des sujets phares de la digitalisation du BTP. Et chez Build2B, on aide quotidiennement les entreprises à trouver des spécialistes, qui accompagnent les acteurs de la construction dans cette mutation.

On a toujours tendance à dire qu'en France, l'entrepreneuriat est un vrai chemin de croix ! Vous confirmez ? Vous, par exemple, avez-vous rencontré des difficultés durant le processus de création ?

Au début, on avait surtout des difficultés pour trouver un endroit où travailler, mais on a fini par travailler dans les locaux d'une association sportive pour laquelle j'étais bénévole. En y repensant, c'est assez original !

Pour le reste, on a eu la chance d'être accompagnés par un advisory board (Conseil Consultatif, ndlr) expérimenté. Ces conseillers sont passés par différentes situations complexes avant nous. Dans notre cas, ce sont en plus des amis de longue date qui sont des « serials entrepreneurs », comme Thomas, le CEO (Chief executive officer, ndlr) de Meero. Il y a également Cyrielle, une ancienne VP (Vice-présidente) de Blablacar, Jaafar, CTO d'Adriver, ou encore Jérôme, DG (Directeur général) d'une filiale de VINCI.

Vous avez manifestement été très entourés ! De manière générale, pensez-vous que toutes les conditions soient réunies dans le pays pour inciter un maximum de jeunes à se lancer dans l'entrepreneuriat ?

Je pense que oui ! Il y a quand même une multitude d'incubateurs, d'accélérateurs et d'appels à candidatures sur des projets qui proposent d'accompagner les jeunes entrepreneurs ambitieux.

Bpifrance propose également une multitude de solutions pour le financement des jeunes entreprises.

En réalité il ne faut pas hésiter une seule seconde à frapper aux différentes portes et à échanger avec d'autres entrepreneurs.

Quel est l'impact de la crise sanitaire sur votre business ?

Je ne vous cache pas qu'on a été sévèrement touchés lors du premier confinement, car le BTP était totalement à l'arrêt.

On a vraiment souffert pour relancer la machine côté commercial, mais on y est finalement parvenu !

Le vrai challenge était de réussir à changer les priorités et donc d'avancer sur des sujets qui auparavant n'étaient pas prioritaires. Le BTP n'étant pas à l'arrêt pendant le second confinement, on a plutôt eu un accroissement du nombre de demandes clients sur cette période.

On reste totalement focus sur nos objectifs de croissance...

... qui sont ?

On aimerait devenir une référence dans le secteur de la construction en France, proposer de nouveaux services à notre communauté de freelances et, enfin, s'ouvrir à l'international !

Pour finir, auriez-vous un conseil pour de jeunes actifs, qui hésitent à se lancer dans l'entrepreneuriat ?

Je leur dirais qu'il faut partir du principe que rien n'est impossible et ne pas hésiter à pousser toutes les portes ! Comme on dit, « tes seules limites sont celles que tu te fixes à toi-même ».

Si toi aussi tu as l’envie d’entreprendre, rendez-vous sur Bpifrance Création.

Plus d'articles
À lire aussi