Singe : 10 choses à savoir sur l'animal le plus proche de l'Homme

Ce n’est un secret pour personne, les singes sont des animaux passionnants. Ces primates, et plus particulièrement le chimpanzé, partagent de nombreux points communs avec l’homme.  Dans ce top, plongez au cœur de la forêt et découvrez les faits les plus importants sur les singes. 

Vous l’ignorez peut-être, mais les singes se répartissent en plusieurs familles: les ouistitis et tamarins, les grands singes, les singes de l’Ancien Monde et les singes du Nouveau Monde.

À voir aussi

Les grands singes, connus également sous le nom des Hominidés, se distinguent de leurs cousins. Cette famille regroupe les chimpanzés, les bonobos, les gorilles, les orangs-outans et les gibbons.

Comme le grand singe, l’Homme appartient à la famille des Hominidés. Contrairement aux autres primates, les grands singes sont plus grands et n’ont pas de queue. Ces mammifères peuvent également être bipèdes.

Enfin, ces espèces dont dotées d’une intelligence particulièrement élevée. En effet, ils sont capables d’utiliser des outils et possèdent des capacités d’apprentissage très impressionnantes.

Dans cet article, nous nous intéressons à ces animaux, sans oublier les autres familles de singes. Découvrez ci-dessous une liste de 10 choses à savoir sur ce primate.

Singe : Où se trouve-t-il ?

Crédit Photo : Pixabay

Les singes sont pour la plupart répartis sont trois continents : Amérique centrale et du Sud, Asie et Afrique. Ils affectionnent particulièrement les forêts tropicales humides.

Toutefois, certaines espèces vivent dans les bois tempérés, les mangroves, les savanes et les prairies. Au total, 496 espèces de primates peuplent ces grands espaces.

Par exemple, le Hurleur roux, le sagouin, le sapajou ou encore le saïmiri se cachent en Amérique latine. De leur côté, les grands singes évoluent en Afrique ou dans le sud de l’Asie.

En effet, les chimpanzés sont présents dans 21 pays africains où ils peuplent les forêts. Les orangs-outans sont endémiques des forêts tropicales des îles de Sumatra et Bornéo.

Le gorille est le plus grand et le plus fort de tous les singes

Crédit Photo : Pixabay

Dans la nature, le gorille est le plus grand primate au monde. Il existe deux espèces de gorilles : le gorille de l’Ouest et le gorille de l’Est. Chacune de ces espèces comporte deux sous-espèces.

Parmi elles, se trouvent les gorilles des montages et les gorilles des plaines. Ces mammifères vivent en groupe sur le continent africain, principalement dans les forêts tropicales ou subtropicales.

En fonction de l’espèce, certains d’entre eux affichent des mensurations gargantuesques. Redressés, les mâles adultes peuvent mesurer jusqu’à 170 centimètres. En réalité, ils sont légèrement plus grands car ils ont les genoux fléchis.

En effet, ils peuvent atteindre plus de deux mètres d’envergure. Sans surprise, les gorilles sont également des animaux très puissants. Ils peuvent soulever des charges de 800 kilogrammes, contre 410 pour un humain. Il est à noter que ces grosses bêtes pèsent entre 100 et 250 kilogrammes.

Malgré son physique imposant – large poitrine, épaules trapues et mâchoire puissante -, le gorille est un animal timide. Ce gentil géant végétarien utilise sa force pour se défendre ou pour marquer son territoire.

Au Ghana, le singe règne en maître

Crédit Photo : AFP

Dans la région de la Volta, au Ghana, les villageois de Tafi Atome sont aux petits soins avec les mones, des singes peuplant la forêt alentour. Ces primates au pelage roux, brun et blanc appartiennent à la famille des Cercopithecidae.

Les petits mammifères, considérés comme sacrés, entretiennent des liens étroits avec les habitants. En effet, les animaux vivent en totale liberté et n’hésitent pas entrer dans les habitations.

De leur côté, les autochtones les nourrissent avec des bananes, des plantes ou encore du maïs. Vous l’aurez compris, les singes et les villageois vivent en harmonie.

Dans les années 80, les boules de poils sont devenues la cible des chasseurs. Afin de les protéger, la population locale a trouvé une solution respectueuse de la nature : l’écotourisme.

Depuis 1996, le sanctuaire attire des milliers de visiteurs chaque année. Cette forme de tourisme vise à protéger la culture et l’environnement régionaux. Les revenus récoltés ont permis de construire une clinique, de creuser des puits et de rénover les bâtiments de l’école du village.

Le singe est capable d’utiliser des outils

Crédit Photo : Images d'illustration 

Ce n’est un secret pour personne, les grands singes se démarquent par leurs aptitudes intellectuelles et leurs capacités cognitives.

Comme nous l’avions évoqué ci-dessus, les primates utilisent des outils et possèdent des capacités d’apprentissage hors du commun.

Par exemple, les chimpanzés d’Afrique de l’Ouest utilisent des pierres et des branches pour fendre les noix. Un comportement similaire a également été observé chez les singes capucins (Brésil).

Dans une étude par l’Institut Max Planck et l’université de Cambridge, des chercheurs ont filmé un groupe de chimpanzé vivant au Congo. Les résultats ont démontré que les grands singes étaient capables de manier plusieurs outils.

Un primate a été aperçu en train de ramasser une brindille dans le but de l’enfoncer dans une termitière. L’animal s’est ensuite muni d’une brindille plus fine – dont l’extrémité est mâchonnée – pour pêcher les termites. Astucieux, n’est-ce pas ?

Le ouistiti pygmée est l'un des plus petits singes du monde !

Crédit Photo : Pixabay

Le ouistiti pygmée, aussi connu sous le nom de ouistiti mignon, est l’un des plus petits primates au monde. Il appartient à la famille des Callithrichidae. La boule de poils est originaire d’Amérique du Sud.

À la naissance, les petits mesurent en moyenne six centimètres et pèsent 15 grammes. Lorsqu’ils atteignent l’âge adulte, les mâles mesurent environ 15 centimètres. En revanche, la longueur de leur queue oscille entre 17 et 23 centimètres.

Enfin, le poids moyen d’un mâle adulte est de 130 grammes. Il est à noter que la femelle est légèrement plus grande que son compagnon.

Malgré leur petite taille, les ouistitis pygmées sont des animaux très agiles. Dans la nature, ces acrobates effectuent des bonds de quatre mètres et grimpent aux arbres avec beaucoup de dextérité.

Le gibbon est une espèce de singe qui s’exprime en chantant

Crédit Photo : Pixabay

Les gibbons se trouvent dans les forêts d’Asie du sud-est. Ils se distinguent des autres grands singes par leur plus petite taille, la longueur importante de leurs bras et leur mode de vie arboricole.

Vous ne le saviez peut-être pas, mais le gibbon est une espèce monogame. Les couples vivent en hauteur dans la canopée et règnent sur un territoire qui s’étend sur vingtaine d’hectares.

Cette espèce de singe a la particularité de chanter pour s’exprimer. Chaque matin, les couples chantent en duo pour marquer leur territoire. Les primates communiquent entre eux en cas de menaces comme la présence d’un serpent au sol ou d’un félin dans les arbres.

En fonction de l’espèce, le chant du gibbon peut être entendu dans un rayon de 2 kilomètres. Ses vocalises lui servent également à séduire une femelle ou à faire fuir un concurrent.

Le grand singe est doté d’émotions

Crédit Photo : Pixabay

Grâce aux travaux de l’anthropologue britannique Jane Goodall, nous savons que les grands singes sont capables de ressentir des émotions et sont doués d’empathie.

« Nous avons découvert que les animaux faisaient des choses que nous pensions, dans notre arrogance, réservées aux êtres humains. Je sais qu’ils partagent des émotions, du plaisir, de la joie, de la tristesse et de la peur », a indiqué la primatologue sur les grands singes et les chimpanzés.

Selon les scientifiques, certaines espèces de singes éprouvent le deuil et font des rites funéraires. C’est le cas des gorilles et des chimpanzés.

Ham : le premier singe à avoir été dans l’espace

Crédit Photo : NASA

Le 31 janvier 1961, le chimpanzé Ham est devenu le premier hominidé envoyé dans l’espace. Le petit astronaute est né au Cameroun, un pays d’Afrique centrale.

Il est amené aux États-Unis par un groupe de trappeurs avant d’être racheté par l’US Air Force en 1959. Il est ensuite transféré avec quarante autres chimpanzés à la base aérienne Holloman au Nouveau-Mexique.

Sur place, les mammifères suivent une formation qui a pour but de les préparer à leur mise en orbite.

Deux ans plus tard, Ham est sélectionné puis envoyé dans l’espace dans le cadre de la mission Mercury-Redstone 2. Cette expérience servait à vérifier la faisabilité d’un voyage dans l’espace avant l’envoi d’un vrai astronaute.

Dans la stratosphère, le chimpanzé réussit avec brio les tests logiques et exercices appris pendant sa formation. Après un vol suborbital de 6 minutes culminant à 250 kilomètres d’altitude, sa capsule redescend et amerri dans l’océan Atlantique.

Son engin spatial est récupéré par le destroyer Ellison. En guise de récompense, le primate a reçu une pomme ! La boule de poils a vécu les dernières années de sa vie dans un zoo de Caroline du Nord. Il est décédé en 1983 à l’âge de 26 ans.

Le singe est génétiquement très proche de l'homme

Crédit Photo : Images d'illustration

À l’instar des êtres humains, les singes ont des mains à cinq doigts avec un pouce opposable. Ce dernier leur permet de s’accrocher aux branches.

Outre leur ressemblance physique, les grands singes, notamment le bonobo et le chimpanzé, sont génétiquement très proches de l’homme. C’est en tout cas ce qu’affirme une étude dirigée par des scientifiques du Max Planck Institute for Evolutionary Anthropology (Allemagne).

Les résultats, parus dans la revue Nature, indiquent que l’ADN du bonobo est identique à 98, 7% à celui de l’homme. Enfin, la séquence d'ADN du chimpanzé et de l'homme est identique à 99 %.

Les scientifiques affirment que l’être humain est aussi proche du chimpanzé que du bonobo.

Le grand singe est menacé d’extinction

Crédit Photo : Pixabay

L’étau se resserre dangereusement autour des grands singes. Certains de ces primates sont menacés d’extinction.

Par exemple, le gorille de l’Est et le gorille de l’Ouest figurent sur la liste des espèces en danger critique d’extinction. De son côté, le gorille des montagnes est classé « en danger ». Malheureusement, les bonobos n’ont rien à envier à leurs cousins. Ces derniers sont en effet en danger d’extinction. Leur population est estimée à 20 000 individus.

Sans surprise, les chimpanzés ne font pas exception à la règle. La boule de poils est considérée comme une espèce « en danger ». D’après WWF, la population de chimpanzés s’élevait à près de 2 millions d’individus au début du XXe siècle : « Aujourd’hui, ils ne dépassent pas les 500 000 individus », affirme le Fonds mondial pour la nature.

Rappelons également que l’orang-outan une espèce menacée. L'homme rouge de la forêt est amené à disparaître en milieu naturel dans les prochaines décennies. Tous ces animaux sont menacés par le braconnage, la perte de leur habitat, la déforestation et les maladies.

Plus d'articles
À lire aussi