« The Ocean Cleanup », le projet fou d'un étudiant pour nettoyer les océans dont nous vous parlions il y a deux ans, a été lancé hier !

Par
4 332
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Il y a deux ans, nous vous présentions « The Ocean Cleanup », le projet de l’étudiant hollandais Boyan Slat pour nettoyer les océans. L’année dernière, nous vous annoncions que le projet serait mis en place en 2016. Nous y voilà : 24 mois après que cette idée sans doute révolutionnaire a vu le jour dans la tête du lycéen, elle se concrétise ENFIN. Explications.

@TheOceanCleanup
@TheOceanCleanup

Pour rappel, le projet de Boyan Slat consiste à placer des barrières accompagnées de filets en se servant des courants marins, et ainsi nettoyer les océans du monde entier en 5 ans. Et quand on sait que cela fait des années que les spécialistes du monde entier envisageaient jusqu’ici de les ramasser à l'aide de bateaux sillonnant les océans, cette nouvelle théorie prend de tout le monde de cours. Lors d’une conférence de presse donnée sur le port de Scheveningen, dans la banlieue de La Haye, voici comment le jeune homme, aujourd’hui âgé de 21 ans, expliquait son projet : « Pourquoi irions-nous vers les déchets alors que les déchets peuvent venir à nous ? »

Depuis la médiatisation de « The Ocean Cleanup », celui qui a abandonné ses études en ingénierie spatiale pour se consacrer entièrement à son organisation avait réussi à obtenir de nombreux soutiens financiers privés, et également publics. Résultat : le 23 juin 2016, hier, le nouveau prototype a été déployé dans la mer du Nord, à environ 25 kilomètres des côtes néerlandaises. Pour ce premier test grandeur nature, la barrière de 100 mètres de long, équipée d’un filet capable de capturer les débris plastiques restera en place un an. Le laps de temps nécessaire pour s’assurer de la bonne efficacité de la mise en place du projet en milieu naturel.

@TheOceanCleanup
@TheOceanCleanup
@TheOceanCleanup

Cependant, il ne s’agit que d’une version 1.0 de ce qu’avait imaginé Boyan Slat au départ. En réalité, quand il a pensé et conceptualisé « The Ocean Cleanup », l’élève, qui a commencé à se pencher sur le sujet alors qu’il n’était âgé de seulement 16 ans, avait imaginé deux immenses bras de 50 kilomètres chacun. En formant un V à contre-courant, ces derniers, munis de filets s’enfonçant à 3 mètres de profondeur, permettraient de récupérer l’immense majorité des déchets.

Il n’y a plus qu’à espérer que cette première tentative en mer du Nord soit concluante. Si c’est le cas, Boyan Slat, désormais considéré comme un « petit génie de la mer », a annoncé qu’il souhaitait mettre à l’eau une barrière de 100 kilomètres de long à l'horizon 2020, au cœur du Pacifique.

@TheOceanCleanup
@TheOceanCleanup

Bravo à lui pour son geste plein d’espoir envers l’Humanité grâce à ce projet extraordinaire qui prend forme.
VIDEO : Un des guitaristes de Pink Floyd a vendu ses guitares pour 21 millions de dollars pour une association qui lutte contre le réchauffement climatique
Source : Reuters UK
Commentaires