Tours : le jeune mineur isolé, qui a ému les réseaux sociaux, va rester avec la famille qui s'occupe de lui

Par
7 074
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Tout est bien qui finit bien pour Mody ! Menacé d’être placé dans un foyer lillois, ce jeune « mineur isolé », originaire du Mali, a finalement obtenu le droit de rester auprès de la famille tourangelle avec laquelle il a tissé des liens forts.

Mody a obtenu gain de cause ! Son histoire a fait le tour de la toile ce week-end, bouleversant bon nombre d’internautes qui se sont très vite mobilisés en sa faveur. Arrivé à Tours (Indre-et-Loire) en provenance du Mali, en septembre dernier, Mody est ce que l’on appelle un « mineur isolé ». Un statut que l’Aide Sociale à l’enfance accorde à certains adolescents de moins de 18 ans, qui ne possèdent pas la nationalité française et qui n’ont pas de tuteur légal. Ceci leur permet notamment de séjourner sur le territoire sans en être expulsé. Ce statut permettait jusqu’à présent à Mody d’être logé dans un hôtel tourangeau.

« Nous nous portons garants de son intégration »

Âgé de 16 ans, ce jeune garçon revient de loin et malgré son jeune âge, sa vie ressemble déjà à un long périple qui n’en finit plus. Orphelin, son frère aîné avec lequel il a quitté son Afrique natale « est mort sous ses yeux lors de leur traversée de la Méditerranée ».

Après de multiples péripéties, il a donc pu s’établir à Tours, ville où il a fait la connaissance d’une famille avec laquelle il s’est lié d’amitié.

Très vite, des liens forts vont en effet se tisser entre l’adolescent malien et les époux Soubise. Parents de deux enfants, ces derniers - qui ont eu la douleur de perdre leur fils aîné dans un tragique accident en 2011 - décident naturellement de prendre le jeune garçon sous leur aile.

Mais alors que ce dernier reprend peu à peu goût à la vie en se reconstruisant au milieu de ses nouveaux amis, la famille Soubise apprend, il y a moins d’une semaine, qu’il va être envoyé dans un foyer lillois à plus de 450 km de là.

Ne pouvant accepter que Mody soit placé loin des « siens », Hélène Soubise décide alors de lancer une pétition pour alerter sur la situation. Baptisée « Pour que Mody, mineur isolé, reste en Indre-et-Loire », celle-ci interpelle en effet le procureur de la République du département, afin qu’il renonce à transférer le jeune homme à Lille pour le placer dans un foyer de la région tourangelle.

La mère de famille y explique notamment que l’adolescent « a lié des relations fortes » avec sa famille et qu'il « a commencé à se reconstruire » dans la ville. « Nous lavons son linge, l’avons équipé en vêtements, fait vacciner, nous l’emmenons au musée, au restaurant, faisons de la cuisine avec lui (il veut devenir cuisinier)...enfin tout ce qui peut participer au quotidien "normal" d'un ado de 16 ans », raconte-t-elle avant de promettre : « Nous nous portons garants de son intégration ».

Cette pétition, ayant recueilli plus de 29 000 signatures, a immédiatement déclenché une importante vague de soutien sur les réseaux sociaux, relayée notamment par plusieurs personnalités telles qu’Omar Sy ou encore Antoine de Caunes.

Une mobilisation qui a porté ses fruits puisque le procureur est finalement revenu sur sa décision et en a informé l’intéressé… 5 minutes avant qu’il ne prenne le train pour Lille. Une décision salvatrice accueillie avec bonheur par Mody et Hélène Soubise, comme le montre cette très belle photo postée sur le compte Instagram d’une amie.

Preuve que les réseaux sociaux peuvent soulever des montagnes lorsqu'ils sont utilisés à bon escient.

VIDEO : Vin Diesel et Michelle Rodriguez annoncent le début du tournage de « Fast and Furious 9 »
Source : France Bleu
Commentaires