Un biologiste crée un sac biodégradable et inoffensif, il le boit pour le prouver !

Par
98
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

La pollution due aux déchets plastiques est énorme en Indonésie, seule la Chine en produit plus. Kevin Kumala, un biologiste de Bali, a pris les choses en main et a voulu changer la donne avec son collaborateur Daniel Rosenqvist. Ils ont créé à partir de 2014, leur entreprise du nom d'Avani, et ont réussi à créer un sac biodégradable fait à base de manioc et de canne à sucre. L’idée lui est venue lors d’un jour de pluie quand il a vu le nombre de motocyclistes qui portaient un poncho en plastique. Ces protections allaient avoir un usage limité dans le temps avant d’être jeté, sans pour autant se décomposer rapidement.

Les produits fabriqués à partir de ces racines riches en amidon disparaissent au bout d'un peu moins de 100 jours. La grande nouveauté se situe dans le fait que les résidus ne portent pas atteinte aux animaux. Pour prouver que le produit n’est pas toxique, son créateur a fait une démonstration en buvant le mélange d’un morceau de sac et d’eau chaude : « Je voulais démontrer que ce plastique bio est si inoffensif pour les animaux marins que même un humain peut le boire. Je n’étais pas nerveux parce qu’ils ont passé les tests de toxicité » raconte-t-il à CNN.

Crédit photo : Capture d'écran / YouTube

Les plages ne sont pas toutes paradisiaques comme on peut le penser. Plusieurs d’entre elles sont recouvertes de débris et de déchets en tout genre dont du plastique en grande partie. Comme il l’indique sur son site, en 2015 Bali a produit 1 000 mètres cubes de plastique chaque jour, dont seulement 5 % a été recyclé ! L'Indonésie qui s'implique de plus en plus dans l'énergie renouvelable a d'ailleurs signé un accord avec la France en février dernier avec le lancement d'un "Club Energies Renouvelables".

Crédit photo : la gazette de bali

Aujourd’hui, l’entreprise produit 4 tonnes de matériaux utilisés pour fabriquer leurs différents produits : boîtes, sacs, pour les courses, sacs pour le linge… et ils espèrent bien en produire le maximum possible ! Même si les sacs et assiettes qu'ils proposent sont plus chers (on peut retrouver le lot de 100 assiettes à 160 000 roupies : presque 11 €), la biodégradation se fait en quelques mois, ou presque instantanément comme on peut le voir sur la vidéo.

Crédit photo : Capture d'écran / YouTube

Le gouvernement indonésien, qui désire faire tout son possible pour réduire la pollution apporte un soutien important à l’entreprise, qui attire déjà de nombreux investisseurs. Le plus dur est encore à venir pour eux, notamment pour changer les habitudes et inciter les gens à utiliser moins de plastique au quotidien !

Source : Avani
Bali Sac Biodégradable
Commentaires