Porsche, Audi, Bentley : plus de 4 000 voitures de luxe brûlent sur un cargo dans l'océan Atlantique

3 358partages
Bouton whatsapp

La semaine dernière, un incendie s’est déclaré sur un cargo qui transportait 4 000 voitures de luxe, dont 1 100 Porsche. Les pertes sont estimées à des millions d’euros et le bateau est toujours à la dérive.

Crédit photo : Reuters

Le Felicity Ace est un cargo de 200 mètres de long qui est parti de l’Allemagne le 10 février dernier, pour aller jusqu’au nord de New York. Le cargo transportait 4 000 voitures de luxe dont 1 100 Porsche, 189 Bentley, une vingtaine de Lamborghini ainsi que des Audi et des Volkswagen.

Cependant, toutes ces voitures n’arriveront jamais jusqu’à New York puisqu’un immense incendie s’est déclaré sur le cargo mercredi 16 février, alors que le bateau se trouvait au large des Açores.

Un incendie sur le cargo

Dès que le feu s’est déclaré sur le bateau, les membres de l’équipage ont envoyé des signaux de détresse. Ils ont été évacués par la marine portugaise, et ont également reçu l’aide de quatre navires marchands qui étaient à proximité. Les 22 marins ont été secourus grâce à l’intervention de ces navires et d’un hélicoptère portugais. Aucun blessé n’est à signaler.

Crédit photo : Reuters

Malheureusement, le feu s’est propagé sur les voitures et les dégâts sont estimés à plusieurs millions d’euros. Selon les premières recherches, l’origine de l’incendie proviendrait des batteries en lithium des voitures. Alors que le cargo devait arriver mercredi 23 février, soit une semaine après son départ, il est toujours à la dérive. L’intensité des flammes a diminué mais l’incendie n’est pas encore totalement maîtrisé. Des navires de lutte contre les incendies sont intervenus sur place afin de refroidir la coque du bateau.

« Les bouches d’incendie des bateaux à moteur ne peuvent pas éteindre les flammes car l’eau ne fait qu’alimenter le feu des batteries au lithium présentes sur les voitures à bord, et chaque opération d’extinction doit se faire lentement », a expliqué le capitaine Joao Mendes Cabecas.

Crédit photo : Reuters

En raison de la taille du cargo, il est impossible de le remorquer jusqu’aux Açores car le bateau bloquerait le commerce du port. Ainsi, trois remorqueurs provenant de Gibraltar et des Pays-Bas sont en route et devraient arriver mercredi prochain.

Source : Reuters
Bouton whatsapp