Un chanteur interrompt son concert pour dénoncer une agression sexuelle dans le public

Par
11 021
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Il arrive durant certains concerts que les artistes lèvent la voix pour faire entendre des désaccords avec l’actualité.

Parfois même les artistes n’hésitent pas à recadrer eux-mêmes leurs fans, comme ce fut le cas en 2011 au Itunes Festival avec le groupe Foo Fighters :

Alors que le groupe avait débuté un morceau, une bagarre éclata dans le public, mettant l’ancien batteur de Nirvana, Dave Grohl, dans une colère noire.

Tu ne viens pas à mon concert pour te battre connard ! Tu viens à mon concert pour danser !”. C’est sur ces mots que le chanteur des Foo Fighters a mis l’auteur de la bagarre dehors.

Ce vendredi 18 août, c’est Sam Carter, le chanteur du groupe de métal Architects, qui a été le témoin d’une scène odieuse lors de son concert au Lowlands Festival à Biddinghuizen, aux Pays-Bas.

En plein concert, Sam Carter aperçoit une fille se lançant dans un slam mais durant son périple, la jeune femme se fait agripper le sein.

Hors de lui, le chanteur a décidé de prendre la parole : “J’ai vraiment réfléchi pour savoir si je devais dire ou pas ce que j’ai vu pendant cette dernière chanson. Et vous savez quoi ? Je vais le dire p***** ! J’ai vu une fille faire un slam dans la foule et je ne montrerais pas du doigt cette petite merde qui l’a fait mais je t’ai vu lui attraper le sein. Et pardon mais c’est répugnant p***** et il n’y aucune place pour ça ici !"

"Et ce n’est pas ton corps p*****, ce n’est pas ton corps et tu n'agrippes pas quelqu’un dans mon p***** de concert ! Alors si tu veux recommencer, va vers la sortie et va te faire f***** et ne reviens pas !“

Son discours a été suivi d’applaudissements de la part du public mais il a également conquis les internautes.

Via le Twitter de la chaîne de radio néerlandaise qui a partagé les images du concert, beaucoup ont voulu féliciter le chanteur de son geste.

«Merci d'avoir dit quelque chose, ça me rend heureuse de voir que des gens puissent parler du problème au lieu de l'ignorer»

«Sam, c'était très important et significatif. S'il te plaît continue ce que tu fais.»

«Les concerts devraient être un endroit sûr où tout le monde puisse aller et apprécier la musique»

Après avoir eu écho de cette histoire, le groupe Frank Carter and the Rattlesnake qui jouait également ce dimanche au Lowlands Festival a décidé de dédier une de ses chansons au slam.

Mais le groupe a tenu à ce qu'une règle soit respectée : seules les femmes pouvaient slamer dans le public et les hommes devaient veiller à ce qu’elles soient en sécurité.

Une belle initiative qui a clôturé le festival qui avait commencé le 18 août dernier. 

VIDEO : 39% des Français prêts à faire lit à part pendant la canicule !
Commentaires