Inégalités : Mesdames, à partir du 7 novembre prochain, vous travaillerez gratuitement. Et vous êtes appelées à arrêter symboliquement de travailler à 16h34 en signe de protestation

Par
2 757
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Si vous êtes de sexe féminin, sachez que vous travaillerez « bénévolement » à partir du 7 novembre à précisément 16h34 (et 7,5 secondes). En effet, si les femmes étaient payées aux même taux horaire que les hommes, elles travailleraient gratuitement jusqu’à la fin de l’année à partir de cette date pour avoir le même salaire annuel.

Ce chiffre fort, qui dénonce les écarts de salaires entre hommes et femmes, ainsi que les inégalités qui perdurent encore aujourd’hui dans le monde du travail, provient du collectif Les Glorieuses. Il se base sur les données d’Eurostat, l’organisme de statistiques de l’Union européenne : Les femmes gagnent, en moyenne, 15,1% de moins que les hommes en France.
 
DR

Comme l’expliquent les membres du collectif Les Glorieuses sur leur site internet : « Nous avons pris en compte l’inégalité des salaires calculée par Eurostat, l’organisme de statistiques de l’Union Européenne. Cette inégalité représente “la différence moyenne de rémunération horaire brute entre les travailleurs de sexe féminin et masculin”. Nous avons ensuite adapté ce rapport au nombre de jours ouvrés en 2016 (253), ce qui nous a donnés 38,203 jours ouvrés. Cette méthode nous a ainsi permis d’arriver à la date du 7 novembre 2016 à 16 h 34 et 7,5 secondes (soyons précises). »

Afin de réagir à cela, le collectif appelle toutes les femmes à quitter leur lieu de travail le 7 novembre, à l’heure prévue, en signe de protestation. L’initiative est inspirée d’une action lancée le 24 octobre dernier en Islande (pays dans lequel les femmes gagnent en moyenne 18% de moins que les hommes). Là-bas, l’appel a été très suivi et de nombreuses femmes ont suivi le mouvement.

Une pétition est à signer ici afin d'interpeller les pouvoirs publics en parallèle de l'action

DR
VIDEO : « Ben il fait chaud, nan ? », quand un homme nu en scooter se justifie face à la police
Commentaires