Un employé d'une grande chaîne de magasins licencié pour avoir aidé la police à arrêter une tentative de kidnapping

Par
1 518
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

À Portland, en Oregon (États-Unis), un homme vient tout juste de perdre son emploi... pour avoir héroïquement stoppé une tentative de kidnapping, rapporte KGW News, une chaîne de télévision locale. Dillon Reagan travaillait depuis quatre ans pour la fameuse chaîne de distribution « Home Depot », spécialisée dans la vente de produits de bricolage, jardinage ainsi que d'équipement pour la maison.

Sa seule erreur : avoir eu le malheur de se mettre en travers de la route d'un kidnappeur d'enfant. En entendant une femme crier au rapt, il n'a pas réfléchi deux fois et a immédiatement contacté la police, avant de s'élancer à la poursuite du ravisseur avec l'un de ses collègues. Tout en pistant le criminel, les deux employés ont ensuite patiemment attendu l'arrivée des forces de l'ordre qui ont finalement intercepté l'individu quelques rues plus loin, afin de leur livrer leur version des faits. 

Mais visiblement, les responsables du magasin ont jugé cela comme étant «une violation du règlement interne de l'entreprise » et ont donc décidé de le licencier.

Dillon Reagan

«Sur le moment, la seule chose à laquelle j'ai pensé, c'était à la sécurité de cet enfant », a déclaré Dillon Reagan, 32 ans. Il ajoute : « J'ai entendu du raffût, je suis sorti dehors et là, il y avait cette femme qui était complètement paniquée et qui criait ' Aidez-moi, par pitié ! Il vole mon enfant, il est en train de kidnapper mon enfant ! »

Reagan explique qu'après avoir pris l'homme en chasse avec l'un de ses collègues dans l'attente de l'arrivée des forces de l'ordre, il est immédiatement retourné à son poste une dizaine de minutes plus tard. Jusqu'ici, il pensait avoir bien agi... jusqu'à ce que, à sa grande surprise, son manager le prenne à part et se mette à le couvrir de reproches 

« Il m'a dit : tu as fait une grave erreur, tu as mal agi. Tu aurais du juste retourner au travail, » se souvient le désormais ex-salarié.

Un mois plus tard, un courrier tombe dans sa boîte à lettres : Home Depot le licencie pour avoir « désobéi au règlement interne de l'entreprise ».

Contactée par plusieurs médias locaux pour de plus amples informations, la direction de Home Depot a déclaré vouloir se pencher sur la question. Après un certain retentissement médiatique, l'entreprise a finalement publié un communiqué, assumant avoir commis une erreur de jugement, et offrant à Dillon Reagan de revenir. « Nous avons examiné l'affaire et nous avons fait savoir à M. Reagan que nous étions disposés à revenir sur notre décision, étant donné les circonstances exceptionnelles. Nous avons toujours voulu nous assurer du fait que nos salariés sont traités de manière équitable, chose que nous avons faite dans ce cas précis. »

Mais trop tard : car cette offre, Reagan dit qu'il n'en veut plus, pas après le traitement injuste dont il a été, selon lui, victime. Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes scandalisés ont vivement condamné la décision de l'entreprise.

VIDEO : Le ministre de l'Agriculture a déclaré que le transport des animaux serait arrêté quelques jours à cause de la canicule
Commentaires