Un foetus sauve sa vie et celle de sa mère qui faisait une rupture utérine, en colmatant la brèche avec son dos !

Par
1 103
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Un fœtus qui sauve la vie de sa mère ainsi que la sienne alors qu’il se trouve encore dans l'utérus… Cela peut paraître incroyable et pourtant c’est arrivé ! C’est ce que rapporte, le 3 juin dernier, une équipe de médecins lillois dans lEuropean Journal of Obstetrics, Gynecology and Reproductive Biology.

Cet acte de « bravoure » a été découvert lorsque la mère de 31 ans s’est présentée aux urgences du CHRU de Lille après de violentes douleurs abdominales.

Enceinte de 8 mois, ils lui font passer un examen qui ne montre rien d'alarmant. Inquiets de voir la maman souffrir alors qu’elle ne présente aucune anomalie, ils décident de lui faire passer un angioscanner. Les résultats arrivent et dévoilent les véritables raisons de sa douleur : une rupture utérine, qui peut entraîner de graves complications pour la mère et l’enfant.

Crédit photo : CHRU Lille

Les médecins décident alors de lui faire subir une césarienne d’urgence et éviter de mettre en danger leur vie plus longtemps ! Lors de l'opération, ils découvrent une rupture du muscle utérin sur 10 centimètres, au même niveau que la césarienne qu’elle avait subi en 2013.

Mais ce qui étonne le plus les médecins c’est la position du bébé. Celui-ci est collé à la brèche... comme le relate le Dr Charles Garabedian dans l’article : « Il s’agit d’un cas extraordinaire de rupture utérine où le bébé s’est sauvé lui-même ! L’aspiration complète du dos à travers la brèche a empêché une hémorragie, un prolapsus du cordon ombilical et une fuite de liquide amniotique, et par conséquent permis d’éviter des complications maternelles ou fœtales ».

Crédit photo : Jolie jeune femme enceinte allongée sur un lit / Shutterstock

En plus de sauver sa vie, il a permis à sa mère d’éviter de faire une hémorragie utérine en comprimant les artères du muscle déchiré et en empêchant le cordon ombilical de passer à travers ! La mère a donc pu donner naissance à son enfant de 2,520 kg sans autres complications.

De son côté, le bébé avait une grosse bosse en raison de la succion qui s’est exercée sur son dos et il n’a fallu que quelques heures pour que l’œdème se résorbe de lui-même. Ce cas rare permet de montrer qu’en cas de fortes douleurs abdominales, les médecins doivent penser à la rupture utérine pour sauver la patiente. La connexion entre un enfant et sa mère est forte, preuve en est avec ce cas et : « Par-dessus tout, ce cas clinique montre qu’un fœtus est capable de se sauver en même temps qu’il peut sauver sa mère »

Source : Ejog
Vie Mere
Commentaires