Des milliers de couples LGBT s'embrassent sur Instagram pour soutenir les homosexuels opprimés en Tchétchénie

Par
798
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Des milliers de personnes propagent sur Instagram des photos prêchant l'amour sous le hashtag #Kiss4LGBTQrights, dans le but de dénoncer l'oppression subie par les homosexuels en Tchétchénie. À l'occasion de la journée internationale de la lutte contre l'homophobie, ce mouvement de solidarité arrive à point nommé.

Une association brésilienne du nom de SsexBbox a lancé un mouvement de solidarité sur Instagram. Avec le hashtag #Kiss4LGBTQrights : un bisou pour les droits des LGBT (Lesbiennes, Gays, Bisexuelles, Trans), ce sont des milliers de personnes dans le monde qui diffusent leurs baisers en soutien aux homosexuels tchétchènes. En effet, l’association incite tous ceux qui le souhaitent, à partager un moment de bonheur sur le net, en utilisant le hashtag et en géolocalisant la photo…  au Kremlin, à Moscou.

Tandis que le Kremlin se trouve aux abonnés absents, et que le président de Tchétchénie Ramzan Kadyrov dément l’affaire en jugeant que cela n’est pas possible car selon lui, les homosexuels « n’existent pas » dans la République tchétchène. Les réactions à l’international se décuplent de jour en jour pour dénoncer ce scandale. La France, de son côté a admis lors d'un point de presse le 15 mai qu'elle serait prête à accueillir des réfugiés LGBT tchétchènes.

Une pétition en ligne existe déjà et compte presque 470 000 soutiens afin d'obtenir une enquête « sur les massacres et tortures d’homosexuels en Tchétchénie » adressée à Vladimir Poutine (Président de la Fédération de Russie), Youri Tchaïka (Procureur de la Fédération de Russie) et Alexandre Bastrykine (Président du comité d’enquête de la Fédération de Russie).

Face à ce déni, SsexBbox compte bien faire entendre raison à la communauté internationale : « Ensemble, nos voix peuvent se faire entendre face au silence qui opprime des milliers de personnes en Russie. Partagez ce message et joignez-vous au mouvement » peut-on lire sur leur site.


1. 


2. 


3. 


4.


5.


6.


7.


8.


9.


10.


11.


12.


13.


14.


15.
VIDEO : Les pères de bébés prématurés ou hospitalisés vont bénéficier d'un congé paternité de 30 jours consécutifs
Source : LCI
Commentaires