Un navire humanitaire avec 629 personnes à son bord cherche désespérément un port pour accoster en Méditerranée

Par
1 883
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Le nouveau ministre italien de l'Intérieur Matteo Salvini a refusé ce dimanche 10 juin que le navire de l'association SOS Méditerranée, « L'Aquarius », avec à son bord plus de 600 migrants, accoste dans un port de la péninsule. L'Italie a appelé Malte à accueillir en son sein le bateau, ce que l'archipel a immédiatement refusé. Depuis, le différend entre les deux pays est tel qu'il pourrait mener à une grave crise diplomatique.

« Malte ne reçoit personne, la France refoule les gens à la frontière, l'Espagne défend ses frontières avec des armes. À partir d'aujourd'hui, l'Italie commencera aussi à dire non à la traite des êtres humains, non à l'immigration clandestine », s'est défendu Matteo Salvini, issu de la Ligue (parti d'extrême droite italien), sur Facebook après le refus d'accueillir « L'Aquarius », un bateau humanitaire transportant actuellement 629 personnes en mer Méditerranée.

On assiste désormais à un véritable bras de fer entre les gouvernements italien et maltais. L'Italie a en effet appelé Malte à laisser le bateau accoster en son sein, l'accusant d'avoir précédemment refusé de porter assistance à un autre navire de sauvetage, Le Seefuchs, qui avait sauvé 126 migrants.

Mais le pays a formellement refusé de jouer un quelconque rôle dans ce sauvetage. Un porte-parole maltais a déclaré à l'AFP que les sauvetages opérés par l'ONG avaient eu lieu dans la zone de recherche et de sauvetage libyenne et dépendaient ainsi du centre de coordination des secours de Rome. Ce qui signifiait, selon lui, que Malte n'avait « aucune obligation » de prendre en charge ces migrants.

Ainsi, le bateau n'ayant pas d'autorisation d'accoster, il se retrouve bloqué en mer entre Malte et la Sicile et attend de pouvoir débarquer les personnes dans un port, comme l'a indiqué SOS Méditerranée sur son compte Twitter la nuit dernière. Parmi les 629 migrants à qui l'ONG a porté secours au cours de six opérations menées dans la nuit de samedi à dimanche, on compte 123 mineurs non accompagnés, 11 enfants et 7 femmes enceintes.

Le premier ministre italien Giuseppe Conte a toutefois annoncé que l’Italie avait envoyé deux patrouilleurs avec des médecins « prêts à intervenir et à protéger la santé de toute personne à bord de l’Aquarius qui pourrait en avoir besoin ».

Depuis 2013, l'Italie a vu débarquer quelque 700 000 migrants clandestins sur ses côtes.

Mise à jour : Le président du gouvernement espagnol Pedro Sanchez a annoncé ce lundi 11 juin après-midi que l'Espagne accueillerait les six cent vingt-neuf passagers du bateau bloqué en mer après avoir été rejeté par l'Italie et Malte. Rien n’est décidé du côté de SOS Méditerranée : « Cette déclaration politique doit encore trouver une traduction opérationnelle, notamment auprès des autorités maritimes », a déclaré au Monde Fabienne Lassalle, directrice adjointe de l’ONG.

Italie Migrants Bateau Sauvetage Mer
Commentaires