Ce garçon de 8 ans a sauvé sa famille de la pauvreté en vendant des plantes succulentes

1 284partages

Aaron Moreno, un petit garçon de 8 ans, a décidé de vendre des plantes pour aider sa famille en difficulté financière. Grâce à ses efforts, ses proches sont sortis de la pauvreté.

Aaron Moreno est un enfant de 8 ans qui vit aux États-Unis avec sa mère et sa petite sœur âgée de 2 ans. À cause de la pandémie de Covid-19, sa mère, Berenice Pacheco, a perdu son emploi.

Comme elle élève ses enfants seule, elle s'est vite retrouvée en difficulté financière.

Une vente de plantes fructueuse

Avec peu d'argent en poche, la famille a dû déménager pour vivre dans un minuscule hangar. Par manque de moyens, Berenice a envoyé sa plus grande fille, Ayleen, au Mexique.

« En tant que sans-papier, je n'avais pas beaucoup de lois pour me protéger, confie la jeune maman. Quand j'ai perdu mon emploi, je n'ai pas eu de chômage. J'étais seule et je restais éveillée la nuit en essayant de ne pas pleurer pour que mes enfants ne m'entendent pas. Je voulais dormir toute ma vie. »

Crédit photo : @aaronsgarden

Pour aider sa famille, Aaron a décidé d'agir. Au départ, il a commencé à vendre des petites plantes succulentes à son voisin pour s'acheter des crèmes glacées, son péché mignon, que sa mère ne pouvait plus se permettre de lui offrir.

Puis, le petit garçon a commencé à vendre des plantes dans son quartier, et son commerce a pris de plus en plus d'ampleur.

La famille sortie de la pauvreté

Sur Instagram, Aaron s'est créé un compte dédié à sa mini entreprise appelée « Aaron's Garden ». De nombreuses personnes se sont intéressées au projet du garçon, qui vendait ses végétaux depuis le hangar familial.

Une aide financière supplémentaire a été apportée par un ami de Berenice nommé Esli, qui a créé une cagnotte en ligne pour récolter des fonds et aider la famille. Au total, la collecte a atteint plus de 68 000 dollars.

Crédit photo : @aaronsgarden

Il y a quelques mois, Aaron a retrouvé sa grande sœur Ayleen, qui a pu revenir vivre avec sa famille grâce aux dons.

« La meilleure partie de ce qu'Aaron a fait pour nous est de ramener sa sœur, affirme Berenice Pacheco. C'était tellement dur sans elle, nous sommes à nouveau une famille entière. J'étais tellement heureuse de voir qu'ils avaient toujours leur lien incroyable même après avoir passé du temps séparés. C'est une bénédiction. »

En novembre dernier, la famille a finalement pu retourner vivre dans un appartement. Aaron a gardé le hangar, dans lequel il continue de faire prospérer sa petite entreprise.

Source : My Modern Met