Ce street artiste réalise de magnifiques oeuvres sur les murs des services de pédiatrie

Par
75
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Le street artiste « Bam Graffeur » a fait la une ces derniers jours en réalisant diverses œuvres pour l’hôpital de Valenciennes, dans le Nord ! Une initiative qui vise à redonner le sourire aux enfants, et colorer ces murs qui sont souvent si mornes rapporte nos confrères du Parisien.

Sa passion pour le graff lui vient de son adolescence : « Tous les jeunes font des bêtises, moi c’était les graffitis sur les murs. Ensuite j’ai fait des études pour devenir designer automobile, mais la seule matière dans laquelle j’étais bon, c’était le dessin. », raconte celui qui a passé son adolescence dans l’Essonne.

Crédit photo : Bam Graffeur / Facebook

Suivi par plus de 8 000 personnes sur sa page Facebook, il a fait parler de lui après plusieurs réalisations sur les murs des hôpitaux, dans les services de pédiatrie dont celui de Calais. Mais c’est son passage à Valenciennes qui impressionne les internautes ces derniers jours.

Il a représenté une scène tirée du film Le Roi lion, une autre de Bambi et un troisième graff s’inspirant de Tintin. De quoi toucher en plein cœur les amoureux de ces œuvres de la pop culture, mais également les parents des enfants qui se trouvent dans ce service.

Crédit photo : Bam Graffeur / Facebook

Les murs de plusieurs chambres, une salle de soin et un couloir vont porter sa griffe. « Pour graffer une chambre, il faut compter une journée. J'utilise des peintures à base d'eau, non toxiques, couplées à un purificateur d'air », explique-t-il.

Crédit photo : Bam Graffeur / Facebook

Une façon de faire plaisir aux enfants et de leur donner une occasion de penser à autre chose. « Une fois les lieux graffés, ils ne les voient plus comme un hôpital mais comme une salle de jeux », ajoute-t-il.

Il faut dire que son travail plaît, puisque trois autres hôpitaux l’ont contacté pour réaliser plusieurs interventions !

Source : Le Parisien
Dessins Hopital Mûr
Commentaires