Un automobiliste français sur trois jette ses déchets par la fenêtre de sa voiture

Par
126K
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

À la veille du grand week-end de chassé-croisé des vacances d’été, une étude Ipsos, commandée par les autoroutes Vinci, révèle qu’un tiers des automobilistes français jette ses déchets par la fenêtre de sa voiture.

Dans son ensemble, cette étude concerne les pratiques environnementales des Français sur la route des vacances. À l’heure où les juilletistes et les aoûtistes vont se croiser ce week-end, les autoroutes françaises risquent d’être bondées de voitures et de plus en plus de déchets.

Entre les mouchoirs, les mégots de cigarettes, les emballages de nourriture, les bouteilles en plastiques, les canettes et outres ordures, les autoroutes se transforment, bien malgré elle, en dépotoir grandeur nature sur tout le territoire. Un problème expliqué par ce constat alarmant révélée par l’étude : un Français sur trois avoue jeter ses déchets par la fenêtre de sa voiture.

Parmi ces déchets, on retrouve d'abord les restes organiques, comme les trognons, les peaux ou les noyaux des fruits (25%), suivis par les mégots et les chewing-gum (14%), puis les papiers, mouchoirs et emballages divers (6%).

Un Français sur trois jette ses déchets par la fenêtre de leur voiture quand il part en vacances. Crédit photo : Shutterstock / Justek16

Un geste qui leur paraît minime mais en cumulé, c’est un geste très destructeur pour l’environnement. D’ailleurs, l’étude montre qu’un Français sur cinq estime que jeter un mégot par la fenêtre d’une voiture est sans conséquences. Pourtant, des feux de forêts ayant ravagé des centaines d’hectares de nature, des habitations, voire plus, ont démarré par ce geste « minime ». Dans le même esprit, 20% d’entre eux considèrent qu’il n’est pas grave de jeter des emballages alimentaires sur la route.

En outre, l’étude démontre qu’une minorité des Français, dans un esprit de vacances, avaient tendance à se relâcher dans leurs pratiques écologiques, notamment dans le tri déchet. En effet, seuls 67% d’entre eux trient leurs déchets sur les aires d’autoroute, pourtant équipées de trieurs, alors qu’ils sont 89% dans leur vie quotidienne. Pour se justifier, 83% de ceux qui abandonnent leurs déchets au bord de la route avancent l'excuse de l'absence de poubelles à proximité (ou qu'elles sont pleines), tandis que 40% avouent ne pas avoir envie d'emporter leurs restes avec eux dans la voiture pour les jeter plus tard.

Des mauvaises habitudes qui inquiètent fortement comme l'explique Bernadette Moreau, responsable du développement durable de Vinci Autoroutes, auprès du Parisien : «Sur une section d’autoroute entre Aix-en-Provence et Marseille, nous avons comptabilisé jusqu’à 200 mégots par kilomètre et par jour. Outre le risque d’incendie particulièrement critique en cette période estivale, le jet de mégots ou de tout autre déchet sur la route peut dégrader durablement la nature».

Ainsi, l'année dernière, 9000 tonnes de déchets ont été collectées sur l'ensemble du réseau autoroutier français, soit une tonne de déchets par kilomètre.

En gros, quand les Français partent en vacances, une partie d'entre eux perd cet aspect de civilité, dégradant alors l'environnement de façon plus importante que quand ils ne sont pas en vacances.

A Paris, le « body positive » a rassemblé près d'une centaine de mannequins atypiques
Source : Ipsos / Vinci
France Déchets Voiture Vacances Etude
Commentaires