Déclarée inapte par La Poste, elle se rend compte que l'entreprise a oublié de la licencier... 18 ans plus tard

Bouton whatsapp

Mieux vaut tard que jamais ! Cette formule résume parfaitement la situation de cette habitante de Meurthe-et-Moselle. La raison ? Elle a été licenciée dix-huit ans après avoir été déclarée inapte.

Les couacs administratifs ont fait vivre à enfer à Céline Sies, une ancienne salariée de La Poste de Laxou. En 2003, cette dernière a été déclarée inapte à son poste par le médecin du travail en raison de ses nombreux problèmes de santé, rapportent nos confrères de L’Est Républicain.

Privée de salaire, celle qui est retournée vivre chez ses parents a survécu en bénéficiant d’une rente d’invalidité de 300 euros. Une chose est sûre : elle aurait dû toucher beaucoup plus. La raison ? Céline Sies n’a jamais été licenciée officiellement, précise le quotidien régional.

Crédit Photo : Istock

Mais tout a basculé en 2021 lorsqu’elle a commencé à percevoir des salaires provenant… de La Poste. Intriguée, la quadragénaire a décidé de contacter son ex-employeur avant de recevoir une réponse à laquelle elle ne s’attendait pas.

«Depuis 2002, vous êtes éloignée du service et ne percevez plus de rémunération […] Un problème informatique vous a réenclenché le salaire». Le hic ? Céline Sies a été déclarée inapte ! La Poste avait tout simplement oublié de la licencier, provoquant au passage un énorme quiproquo.

Elle attaque La Poste en justice

Face à cette situation, Céline Sies a décidé de prendre un avocat : «Elle est tombée dans une faille bureaucratique, et plus personne ne n’est préoccupé d’elle», a indiqué son avocat, Me Olivier Bauer.

Au total, ils réclament environ 25 000 euros pour les arriérés de salaire, 46 000 euros pour les compléments de rente d’invalidité (mutuelle), et une indemnité de licenciement de 8 500 euros. À noter que la femme a été licenciée en décembre 2021, soit dix-huit ans après avoir été déclarée inapte !

Source : 20 Minutes
Bouton whatsapp
Recevez le meilleur de l'actu de Demotivateur par mail !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter