Une épicerie gratuite sur le campus de l'Université de Rennes 2 pour lutter contre le gaspillage et la précarité étudiante

Par
9 475
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Direction Rennes, au cœur du campus de l’Université de Rennes 2. Une épicerie gratuite ouvre ses portes chaque lundi soir pour proposer en libre-service des produits frais aux étudiants, une première dans un campus universitaire. 

Le campus de Rennes 2, qui accueille près de 24 000 étudiants, connaît une forte proportion de boursiers, elle en compte plus de 40 %. Tous les lundis à partir de 9h30, cinq étudiantes de l'association "L'épicerie gratuite" se retrouvent sur le campus. Elles se rendent en voiture au Leclerc Drive, situé à une quinzaine de kilomètres, pour récupérer les invendus. Elles remplissent leur véhicule à ras bord des caisses de nourriture. Tout y passe : quatre-quarts, pâtes, viande ou encore saumon. « Ça permet de manger des légumes, des fruits. Il y a des produits bio, de la viande surtout, ça coûte cher », raconte une étudiante auprès de l’AFP.

Les étudiantes de l'association "L'épicerie gratuite" se rendent au Leclerc Drive pour récupérer les invendus. Crédits photo : Page Facebook L'épicerie Gratuite de Rennes 2

De retour à la fac, elles déchargent les caisses dans deux salles situées au rez-de-chaussée d’un bâtiment. Elles doivent maintenant stocker et organiser les plusieurs centaines de kilos de nourriture, dont certaines ont aussi été récupérées à la fin des marchés.

À 17h00, une heure avant l'ouverture de l’épicerie, une longue file d'étudiants prend forme dans le couloir du bâtiment. « On en a marre de manger tout le temps des pâtes et du riz », explique un étudiant en arts du spectacle.

Dès l’ouverture de l’épicerie, chacun est libre de prendre un produit par type de catégorie. Les étudiants en ressortent bien souvent le sourire aux lèvres avec des cartons bien garnis de produits frais.

Crédits photo : Page Facebook L'épicerie Gratuite de Rennes 2

À l’initiative de ce nouveau projet, une trentaine de bénévoles, partis du constat que de nombreux étudiants ne mangent pas forcément équilibré et peinent à se nourrir. Selon une étude réalisée en 2018 par l'Audiar (agence de développement de Rennes), « près d'un étudiant sur cinq affirme connaître des difficultés pour s'alimenter régulièrement. »

Le président de l’Université de Rennes 2, Olivier David, a constaté une « accélération de la précarisation », peut-être parce que les étudiants « sont moins encadrés par des mécanismes de solidarité familiale » et en raison des effets de la démocratisation de l'enseignement supérieur.

Les plages horaires du temps du midi induisent aussi sur l’alimentation des étudiants, qui ont parfois moins d’une heure pour déjeuner. Certains étudiants disposent également d’un budget limité de 40€ par mois. Même si le restaurant universitaire propose des repas à 3,50€, c’est parfois hors budget pour ces étudiants.

Environ 200 personnes se sont rendues à "L’épicerie gratuite" ce lundi. En raison de son succès, un partenariat est en voie de finalisation avec la mairie de Rennes pour distribuer les repas non consommés provenant de deux cantines scolaires de la ville et ouvrir "L'épicerie gratuite" trois jours supplémentaires.

Source : AFP
Commentaires