Une étude conclut que le vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole n'augmente pas le risque d'autisme

Par
1 261
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Une étude réalisée au Danemark vient de prouver que le vaccin rougeole-oreillons-rubéole (ROR) ne favorise pas le risque d’autisme, contrairement à un argument régulièrement repris par les anti-vaccins.

Réalisée sur plus de 650 000 enfants danois sur plus de dix ans, cette étude prouve que le vaccin ROR n’entraîne pas l’autisme et confirme les conclusions d'une dizaine d'études réalisées auparavant.

Une étude prouve que le vaccin rougeole-oreillons-rubéole ne favorise pas l’autisme. Crédits photo : Shutterstock / Lesterman

L’étude, publiée dans les Annales de Médecine interne aux États-Unis, a pris en compte les données de l’ensemble des enfants danois nés de 1999 à 2010, suivis jusqu’en 2013. Les chercheurs ont comparé le nombre d’enfants ayant reçu un diagnostic d’autisme parmi les vaccinés et les non-vaccinés, et n’ont trouvé aucune différence.

« L'étude soutient fortement le fait que le vaccin n'augmente pas le risque d'autisme, ne déclenche pas l'autisme chez les enfants susceptibles, et n'est pas associé avec un regroupement de cas d'autisme après la vaccination », précisent les chercheurs.

Cette nouvelle étude vient ainsi confirmer des travaux réalisés en 2002 portant sur 537 000 enfants danois. Les chercheurs citent aussi dix études menées sur les vaccins sur les enfants, dont six spécifiquement sur le vaccin ROR qui n’ont trouvé aucun lien entre vaccin et autisme.

Alors que la rougeole connaît un retour fracassant dans de nombreux pays, elle cause également de fausses allégations, de la part d’anti-vaccins, affirmant que la vaccination contre la maladie provoquerait l’autisme chez les enfants. Or, les anti-vaccins s’appuient sur une étude de 1998 qui ne porte que sur 12 enfants. Cette étude a été rétractée par la revue médicale qui l'avait publiée, et l'auteur, qui avait falsifié les résultats, a perdu sa licence médicale. Pourtant, elle continue d'être abondamment citée par les membres du mouvement « anti-vax ».

La rougeole est loin d’être éradiquée en France. Selon les derniers chiffres de l'organisme Santé Publique France, 288 cas ont été détectés depuis le 1er janvier 2019, et 28 % ont nécessité une hospitalisation. La France est même entrée dans la liste des dix pays responsables d’environ trois quarts des augmentations de cas de rougeole dans le monde l’an dernier.

Etude Médecine Santé Autisme
Commentaires