Une étude nous apprend que l'acquisition de la parole, pour les bébés, commence dès les trois derniers mois de grossesse de la mère

539partages

Dès les trois derniers mois de grossesse de la maman, la capacité de parler se développerait chez les bébés. Explications.

Chaque parent se souvient des premiers mots prononcés par ses enfants. Ce moment unique dans une vie marque, pour les tout-petits, le début de l’apprentissage de la communication.

Mais ce que beaucoup ignorent, c’est que l’acquisition de la parole chez les bébés intervient beaucoup plus tôt qu’on ne le pense. Du moins c’est ce que croient savoir des chercheurs autrichiens.

Crédit photo : wavebreakmedia / Shutterstock

Selon une étude de l’Université de médecine de Vienne (Autriche), le développement de l’appareil auditif et la capacité de parler débuteraient en effet in utero, dès les trois derniers mois de grossesse de la maman.

Menées par une équipe de neurolinguistes, ces recherches démontrent que le fœtus apprend à différencier, à travers le liquide amniotique, la voix de sa mère ou encore de la musique, durant cette période.

Si l’on en croit ces travaux, publiés en octobre dernier, c’est donc à ce moment précis que les aires du cerveau, chargées de traiter le langage, entameraient leur spécialisation.

Les bébés, nés à terme, seraient ainsi capables de distinguer les paroles des autres sons, dès le lendemain de leur venue au monde. En revanche, les prématurés ne seraient pas en capacité de percevoir ces différences sonores dans le ventre de leur mère.

Pour en arriver à de telles conclusions, les chercheurs ont réalisé une étude comparative avec quinze nourrissons prématurés et quinze autres nés à terme.

Stupéfiant non ?

Source : Science direct
Plus d'articles