Une sphère mystérieuse géante, découverte en Bosnie, soulève les spéculations les plus folles quant à son origine...

Par
18
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

En Bosnie, un archéologue a fait une découverte très mystérieuse. Il a en effet trouvé en pleine forêt une gigantesque roche sphérique, dont l’origine reste mystérieuse…


Semir Osmanagic, un archéologue Bosnien, connu pour être appelé le « Indiana Jones Bosnien », n’a pas failli à sa réputation. Dans une forêt près de la ville de Zavidovici, en Bosnie, il a fait une découverte très étonnante : une roche sphérique géante, dont le diamètre est estimé à plus de trois mètres.

Reuters /Dado Ruvic

 

Un mystère archéologique


La découverte est d’autant plus étonnante qu’il ne s’agit pas d’une roche naturelle mais bien fabriquée par la main de l’homme, selon lui. L’archéologue précise que cette sphère géante renferme un gros contenu métallique, et estime qu’elle pourrait prouver l’existence d’une civilisation très avancée remontant à 1 500 années.


Selon ses précédentes recherches, Semir Osmanagic pense que la région contenait de nombreuses sphères de cette taille durant le XXème siècle mais que celles-ci furent détruites dans les années 1970 à cause des rumeurs disant qu’elles renfermaient de l’or.

Reuters /Dado Ruvic


L’Indiana Jones bosnien s’était notamment rendu célèbre en 2005 lorsqu’il clamait avoir trouvé, dans la vallée de Visoko, un ancien site de pyramides liées par des tunnels souterrains. Cette trouvaille lui avait valu quelques moqueries, notamment de la part de l’Association Européenne des Archéologues, mais aussi le soutien du gouvernement bosnien qui avait débloqué des fonds pour qu’il poursuive ses recherches.

 

Une trouvaille contestée


Onze ans plus tard, les critiques sur son travail ne se sont pas estompées. À la découverte de cette géante roche sphérique, Mandy Edwards de l’Université de Manchester a confié auprès du Mail Online que la roche pouvait ne pas être le fruit de l’homme. En effet, pour elle, cette roche ne serait que le résultat de « la formation de ciment minéral naturel dans les espaces entre les grains de dépôt », communément appelée la concrétion (réunion de différents corps chimiques et physiques qui se solidifient ensemble, à l’instar des stalactites).

Reuters /Dado Ruvic


Une chose est sûre, la vérité sur l’existence de cette roche est un vrai mystère et les archéologues devraient en débattre un long moment.


Incroyable cette trouvaille, n’est-ce pas ?

La préfecture du Val-de-Marne refuse la nationalité française à une infirmière, sous prétexte qu'elle... « travaille trop » !
Source : Telegraph
Commentaires