Menaces et insultes, les lettres d'harcèlement affligeantes reçues par une élève de sixième

Par
4 606
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Ce mardi 28 novembre, une lycéenne nancéenne a publié sur son compte Twitter les différentes lettres de menaces que reçoit sa nièce, âgée de 11 ans, en sixième.

« Manon, arrête d’aller voir la CPE. Tu vas crevé sale pute. On vas te faire la misère. Suiscide-toi, A ce soire à la sortie. Pute ! Crève ». La violence des propos (et des fautes d’orthographe) ont de quoi donner des sueurs froides. Imaginez-vous si ces mots vous étaient destinés ? Imaginez alors ce que traverse la jeune collégienne de 11 ans qui les reçoit.

C’est pour sensibiliser l’opinion publique que la jeune lycéenne de Nancy, Ophélie, a publié les lettres que reçoit sa nièce. Sur son compte Twitter, elle s’indigne : « Vous trouvez normal qu’à 11 ans ils aient des propos pareils ». Surtout qu’il s’agit de lettres qui ont été glissées dans son casier et que l’auteur des propos n’est pas identifié.

Capture d'écran Twitter

Une plainte a été déposée auprès de la gendarmerie et l’administration « fait des recherches pour comparer les écritures avec ceux des élèves de 6ème ». En ce qui concerne la jeune victime, Manon, elle sera prise en charge par une psychologue.

La publication a été retweetée plus de 27 000 fois, ce qui montre qu’Ophélie a réussi à alerter l’opinion publique comme elle le souhaitait : « Le problème c’est que ça touche énormément de monde, surtout les collégiens. Il faut vraiment agir ».

Selon l’Éducation nationale, 12% des écoliers et 10% des collégiens sont victimes de harcèlement à l’école. Le 16 avril dernier, un jeune collégien avait mis fin à ses jours après avoir subi le harcèlement durant trois ans.

VIDEO :
Harcèlement scolaire
Commentaires