Une note d'Einstein sur le secret du bonheur mise aux enchères

Par
400
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Ce mardi 24 octobre, à Jérusalem, la maison Winner’s met aux enchères deux notes d’Albert Einstein datant d’il y a 95 ans. L’une des deux comportant son secret du bonheur.

Ces deux notes avaient été remises à un messager par le célèbre physicien à Tokyo en 1922. À cette époque, l’auteur de la théorie sur la relativité faisait une tournée au Japon où il donnait des conférences. Il venait d’ailleurs d’apprendre sa désignation pour le prix Nobel de physique, et sa notoriété commençait à aller au-delà de la communauté scientifique.

Menahem Kahana / AFP

Selon le vendeur de ces notes spéciales, le physicien se trouvait alors à l’Imperial Hotel de Tokyo. Un coursier arrive alors pour lui livrer un courrier. Faute de pourboire (soit Einstein n’avait pas de monnaie, soit le coursier a refusé conformément aux pratiques locales), le futur « nobellisé » lui remet alors deux notes en allemand en lui disant : « Peut-être si tu as de la chance, ces notes auront beaucoup plus de valeur qu’un simple pourboire » selon le vendeur, un proche du coursier japonais qui vit aujourd’hui à Hambourg.

Sur l’une des notes, rédigée sur du papier frappé du logo de l’Imperial Hotel, est écrit : « Une vie tranquille et modeste apporte plus de joie que la recherche du succès qui implique une agitation permanente ». Sur la seconde, écrite sur une feuille blanche, on y lit une maxime empruntée à Lénine : « là où il y a une volonté, il y a un chemin ».

Inconnues jusqu’à aujourd’hui, ces notes ont été authentifiées par la maison de vente aux enchères Winner’s. Si elles n’ont aucune valeur scientifique, elles permettent de cerner un peu mieux les réflexions personnelles d’Albert Einstein, l’un des plus grands génies de l’humanité. Ces deux notes seront vendues en même temps que d’autres objets dont deux lettres écrites par le physicien à la fin de sa vie.

Ces deux touristes suisses se rendent dans 54 restaurants de la Nouvelle-Orléans afin de recréer un épisode des Simpsons !
Commentaires
Vous aimerez aussi