Une orthophoniste apprend à son chien à communiquer grâce à « une machine à mots »

936partages

Le système mis en place est celui de boutons. Un mot étant pré-enregistré sur chacun d’entre eux. Ainsi, Stella, une chienne de 18 mois, presse un ou plusieurs boutons d’affilée pour s’exprimer.

Qu’elle soit fatiguée ou contente, qu’elle veuille aller dehors ou au parc, Stella peut le faire comprendre à sa maîtresse, Christina Hunger. La chienne excelle dans cet apprentissage, à tel point qu’elle maîtrise désormais 29 mots.

Christina a raconté l’anecdote suivante : un jour, elle a accidentellement appuyé sur le bouton du mot “balle” et la réaction de Stella a été immédiate. Cette dernière est allée prendre la balle et a répondu en appuyant sur le mot “bien”, ravie de la proposition involontaire de sa maîtresse.

Son utilisation des mots est très fine. Elle est même capable d’ajuster l'expression de son désir quand elle considère ne pas avoir été bien comprise.

Crédit: Hunger4words

Un exemple de cette situation fut lorsqu’elle a demandé d'aller jouer à trois reprises. Elle a commencé par dire “viens jouer”. Pas de réponse. Elle a persisté “dehors jouer je t’aime”. Elle a fini par être la plus précise possible avec le simple mot “parc”. Comme le dit sa maîtresse, “Stella est vraiment une grande communicatrice.

Cet ingénieux système a été mis en place par Christina qui est orthophoniste et utilise ce genre d’appareils pour de jeunes enfants âgés de 1 à 2 ans. Puis, sans vraiment savoir à quoi s'attendre, elle a décidé d’essayer avec son chiot, Stella, qui n’avait que 8 semaines au début de son apprentissage.

Christina a rapporté à People être “constamment étonnée et choquée” par les exploits de Stella. Ses capacités sont en effet exceptionnelles et croissantes. L’orthophoniste rapporte même que “la façon dont elle utilise les mots pour communiquer et les mots qu'elle combine est vraiment semblable à celle d'un enfant de deux ans."

Les aventures de Stella sont à suivre sur son blog et Instagram via le compte Hunger for words.

Crédit: Hunger4words

Source : Hunger for words
Plus d'articles
Dernières news